Les voyages à l’étranger ne sont pas conseillés pendant la pandémie. Pour éviter de faire circuler le virus outre mesure, les risques inutiles sont évidemment à éviter. Mais certaines personnes sont contraintes de voyager à l’étranger. Pour les affaires ou pour les réunions de famille pendant les fêtes de fin d’année. nous fait le point dans cet article sur les recommandations à ce sujet. En effet, si les voyages à l’étranger ne peuvent pas être évités, autant connaître les règles des différents pays où cela est possible. Bien s’informer permet de faire preuve de davantage de prudence, un détail qui n’est pas un luxe durant cette période terrible de pandémie.

Les voyages à l’étrangers ne sont possibles que sous de lourdes conditions

La crise sanitaire continue de battre son plein pour cette fin d’année. Tous ceux qui espéraient que 2021 serait une année différente de 2020 risquent d’être déçus. Néanmoins, l’arrivée progressive des vaccins est un espoir non négligeable pour que la vie reprenne son cours normal. En revanche, jamais un vaccin n’avait été proposé si rapidement. La population pourrait donc être méfiante et ralentir les campagnes de vaccination. Seul l’avenir nous dira quand nous pourrons penser à cette pandémie comme de l’histoire ancienne. En attendant, le monde entier continue de composer avec les restrictions qu’elle implique. L’une d’elle étant donc les limitations des voyages à l’étranger.

Certains pays n’acceptent pas de ressortissants étrangers sur leurs territoires. Et d’autres se refusent même à permettre à leurs citoyens de voyager au-delà des frontières. Pour contenir l’épidémie, c’est un recours qui est mis en place dans de nombreux pays. Mas certaines destinations restent ouvertes dans des conditions bien particulières. Les voyages à l’étranger sont possibles vers la Corée du Sud, l’Islande et la Norvège par exemple. Mais ces pays réclament à leurs visiteurs de présenter un test négatif et de se mettre en quarantaine pendant une dizaine de jours. Ces conditions ne sont pas négociables, elles s’imposent une fois sur le territoire.

En revanche, d’autres ne rendent obligatoire que le test ou bien seulement l’isolement. C’est le cas du Portugal ou encore des territoires outre-mer français qui ne demandent qu’un test. Alors que pour se rendre au Royaume-Uni ou bien en Irlande, la quarantaine est imposée.

La pandémie perdure et le monde doit s’adapter

Dans tous les cas de figure, les voyages à l’étranger supposent un risque considérable et demandent une attention particulière. La vigilance et la prudence sont de mises en toutes circonstances. Et tous les pays du monde s’inquiètent d’une nouvelle vague pour la mi-janvier. En effet, les réunions de famille de cette fin d’année pourraient permettre une hausse des contamination. De plus, il apparaît que le virus soit en train de muter. une souche résistante au vaccin a été repérée en Angleterre et en Italie. 2021 ne devrait donc pas être propice aux voyages à l’étranger, tout comme 2020.

Enfin, les ressortissants français qui arrive sur le territoire doivent se plier à des règles strictes. Une dérogation spéciale et une déclaration sur l’honneur sont demandées. Seuls les passagers qui arrivent de pays membres de l’Union européenne ne sont pas soumis à l’isolement, dans le cas où vous présentez un test positif à la maladie, vous pourrez être contraint de vous isoler. Toutes les informations complémentaires sont disponibles sur les sites officiels du gouvernement.