Véronique des 12 coups de midi est de retour ! Personne ne l’a oublié ! Elle nous décrit son quotidien difficile avec son mari malade.

Une candidate indissociable des 12 coups de midi

Un parcours exceptionnel

A l’heure du déjeuner, juste avant le journal télévisé, le public peut choisir d’étoffer sa culture générale. En choisissant TF1, il peut s’entrainer avec les champions des 12 coups de midi. Et s’il y a bien une participante qui a défrayé la chronique, c’est Véronique. Comme toujours, Jean-Luc Reichmann va lu donner un petit surnom qui restera dans les mémoires. Tata Vero a tout de même réussi à cumuler une cagnotte exceptionnelle de 447 226 euros ! Un véritable exploit pour cette femme qui a rencontré bien des difficultés dans son quotidien.

Plus elle gagne, plus on la découvre et plus les téléspectateurs vont s’attacher à elle. En effet, son époux souffre d’une maladie rare. De fait, il ne peut circuler qu’en fauteuil roulant. Comme elle le confiait à Voici, la vie n’est pas aussi rose que sur le plateau des 12 coups de midi. “La gaine des nerfs est détruite, si bien qu’il n’y a plus le signal entre le cerveau et les membres, et normalement, cette maladie n’atteint que les membres inférieurs.” On devine alors à quel point pourquoi elle s’accrochait autant à accumuler les victoires, comme pour combattre le sort qui s’acharne contre eux !

12 coups de midi : Véronique se confie sur sur la santé de son époux

De retour sur un plateau de télévision !

Comme l’a remarqué Jean-Luc Reichmann, sa Tata Véro va tenter sa chance dans un autre jeu. Toujours basé sur la culture, Questions pour un champion ne l’effraie pas. Et pour cause. Depuis sa participation aux 12 coups de midi, elle souhaite tenter sa chance ailleurs. Malheureusement, même avec la meilleure volonté du monde, le gagnant en lice ne lui cèdera pas sa place.

Loin de se laisser abattre, Véronique en profite pour raconter un peu ce qu’elle devient. Et elle en a eu des choses à faire depuis qu’elle s’est inscrite dans l’histoire des 12 coups de midi. “ mon mari malheureusement a une maladie dégénérative et n’a pas pu m’aider donc moi qui n’était à la base pas vraiment bricoleuse, j’ai dû prendre mon courage à deux mains, l’escabeau dans l’autre main. On venait d’aménager dans l’appartement et les précédents propriétaires avaient des goûts qui n’étaient pas les miens, il y avait des grosses fleurs, donc j’ai tout enlevé.”

Mais jusqu’où ira-t-elle par amour ? Prête à décrocher la lune pour son amoureux, Véronique reconnait pourtant avoir rencontré des difficultés logistiques. “Déplacer les meubles… Les armoires… La machine à laver dans la salle de bain, c’est lourd ! ” Elle l’a déjà prouvé dans les 12 coups de midi, grâce à son moral d’acier, elle sait se retrousser les manches pour atteindre son objectif. Nous sommes sûrs qu’elle serait capable de soulever des montagnes pour le confort de l’homme qu’elle aime plus que tout au monde !