Vacances de la Toussaint riment avec confinement ? Cela serait bien probable. En effet, tous les indicateurs sont actuellement au rouge. Il serait donc, en toute logique, plus prudent de réserver ses congés et d’envisager un nouveau confinement. Pour éviter ce scénario, il faudrait que les mesures prises par la gouvernement pour freiner la pandémie soient efficaces. Or, fermer les bars et mes restaurants suffira-t-il à limiter la transmission du virus ? En effet, les transports en commun sont toujours bondés, les écoles toujours ouvertes et cela est-il raisonnable ? Certains chercheurs spécialises des épidémies sont formels, une seconde vague de contagion pourrait arriver pour les vacances de la Toussaint.

Les vacances de la Toussaint menacées ?

Qui dit vacances de la Toussaint dit départ. Mais d’après les données actuelles, il ne serait peut-être pas vraiment prudent de partir très loin. En effet, si l’annonce d’un nouveau confinement pourrait retentir pendant les vacances de la Toussaint. Ainsi, des Français sont convaincus qu’il faut conserver leurs congés pour les poser plus tard. Aussi parce que beaucoup de monde est en vacances en même temps à la Toussaint. Il ne faudrait donc pas faire les mêmes erreurs que cet été et créer des clusters à cause du tourisme. Mais le gouvernement met tout en œuvre pour éviter le scénario d’un nouveau confinement.

Bien que ses mesures ne plaisent pas et paraissent trop sévères lorsqu’elles paraissent à d’autres trop légères. Ce sont pour l’instant seulement les bars et les restaurants qui trinquent. Dans les zones en état d’alerte, tous ces établissements ferment à 22 heures. Tandis que dans les zones où le seuil d’alerte est dépassé, les bars et les restaurants sont complètement fermés. C’est notamment le cas de Marseille et de la Guadeloupe. Des aides de l’Etat sont prévues pour accompagner les restaurateurs et les hôteliers face à la crise sanitaire. Mais cela suffira-t-il à les sauver de la faillite ?

Les Français ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés

Les vacances de la Toussaint, comme toutes les autres périodes de vacances, sont un revenus important pour ces commerces. Car l’affluence des clients est plus élevée dans ces périodes. Mais cela signifie donc aussi que les risques sont plus grands pendant une pandémie. Nous sommes donc sur une corde raide sur laquelle il faut savoir garder l’équilibre. Et malheureusement, personne ne sait très bien comment. Tous les gouvernements tâtonnent en la matière. En effet, la crise sanitaire que nous vivons actuellement est inédite pour le monde entier. Les responsables de sa gestion font de leur mieux pour s’adapter et trouver des solutions rapides et efficaces. Mais à terme, ce sont des incertitudes et peut-être même des erreurs qui en résultent.

Les Français sont inquiets et les opinions se multiplient dans l’incertitude

L’incompréhension se répand et le peuple perd sa confiance. Les vacances de la Toussaint sont sur la sellette et nous ne savons pas sur quel pied danser. Vivre avec le virus est une chose mais ne devons-nous pas faire en sorte de limiter les risques au maximum ? Et qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Que pouvons-nous faire en plus d’appliquer strictement les gestes barrières ? Faut-il éviter les départs pendant les vacances de la Toussaint ? Le gouvernement n’y encourage pas les Français, pour le moment. Mais les données sont suffisamment alarmante pour que l’on se pose la question. Faut-il durcir les règles ? Changer de stratégie ? Les avis sont partagés.

Les vacances de la Toussaint risquent d’être synonyme d’un nouveau confinement

Les vacances de la Toussaint pourraient être la moment idéal pour déployer un large plan d’actions. Si les mesures prises pour limiter la propagation du virus ne suffisent pas, Jean Castex à en effet un plan B. Le Premier ministre a préparé un programme qui vise à mettre en place de nouveaux confinement ciblés. La Guadeloupe et Marseille pourraient être le premiers sur la liste. Mais d’autres zones sont également concernées. Tout dépend des places dans les services de réanimation des hôpitaux de la zone. Et également du taux d’incidence du virus. Si le nombre de personnes contaminée ne cesse d’augmenter, les vacances de la Toussaint seraient le moment de passer à l’action. En effet, pendant les vacances, davantage de Français sont susceptible de se déplacer. Et donc de déplacer le virus. Et il se pourrait bien que nos gouvernements veuillent éviter cela.

Les vacances de la Toussaints ne s’annoncent donc pas sous les meilleurs augures. Mais impossible de savoir ce que la crise sanitaire va induire. Un nouveau confinement général ? Un reconfinement ciblé par zone ? Les mesures prises pour limiter la propagation du virus ne semblent pas très performantes pour le moment. C’est aussi ce qui est délicat, car la décision de reconfiner la population se prendra donc au dernier moment.