Invitée dans l’émission C à vous, l’animatrice Anne-Laure Bonnet fait de grandes révélations. Elle explique comment sa direction voulait la virer à cause de son poids !

Présente sur le plateau de C à vous ce lundi 22 mars, une animatrice télé livre un témoignage édifiant sur les coulisses du journalisme sportif. En effet, Anne-Laure Bonnet explique comment sa direction voulait la virer de l’antenne à cause de son poids ! Elle évoque également des scènes pour le moins gênantes envers la gent féminine. Ces déclarations ont évidemment suscité un grand nombre de réactions parmi les téléspectateurs et les internautes. nous revient donc pour vous sur le cœur même de cette affaire.

C à vous : l’animatrice Anne-Laure Bonnet témoigne de son calvaire

Des paroles et des gestes déplacés

Ce lundi 22 mars, la présentatrice revenait donc sur des événements marquants sa carrière. Ce témoignage fait ainsi écho au documentaire diffusé par Canal+. Celui-ci vise le comportement inapproprié envers les femmes dans le journalisme sportif. En effet, les cas de manque de respect, voire de harcèlement, semblent très nombreux dans cette sphère l’activité. En tout cas, ce reportage paraît démontrer un véritable problème sur le sujet, grâce notamment à de nombreux témoignages recueillis. Anne-Laure Bonnet revient donc sur certains événements pour le moins traumatisant.

” Moi, j’ai vécu un directeur de la rédaction qui a envoyé un texto à un de mes collègues pendant une émission. Comme si on envoyait un texto à Patrick Cohen en disant : ‘Tu vas passer un bon moment parce que tu as vu le déc*lleté d’Anne-Laure’ ! “. Une première prise de parole qui en dit long sur l’ambiance qui régnait sur les plateaux. En effet, l’invité d’Elisabeth Lemoine affirme que tout cela ” n’est pas drôle en fait “. Certains confondant probablement l’humour avec le harcèlement. nous revient donc sur la suite de ces déclarations.

Des langues qui se délient

Lors de ce passage à la télé, la journaliste sportive continue ainsi son explication. ” Parce qu’au bout d’un moment, ça arrive une fois, ça arrive deux fois, ça arrive trois fois et vous savez que la personne qui est en charge de ce que vous êtes en train de faire, votre directeur de la rédaction, il vous voit comme la ‘gonzesse’. La gonzesse à qui on demande de mettre des déc*lletés, la gonzesse à qui on demande de maigrir. Ça m’arrive et quand je travaillais sur TF1, sur la F1, on m’a dit : ‘Si tu ne maigris pas, on t’enlève de l’antenne’ “.

Grossophobie, exigences de certains standards de beauté, ou encore remarques déplacées, gestes obscènes. Beaucoup trop de faits pour certaines. C’est en tout cas le climat qui règne actuellement parmi un grand nombre de présentatrices, animatrices et journalistes féminines. D’ailleurs, Touche pas à mon poste évoquait encore récemment le sujet. Notamment concernant l’affaire mettant en cause Pierre Ménès. En effet, le journaliste s’est expliqué sur le plateau de Cyril Hanouna sur les reproches qui lui sont faits notamment dans ce reportage sur canal+. Mais également sur une autre histoire. nous vous explique tout dans les moindres détails après les révélations fracassantes d’Anne-Laure Bonnet dans C à vous.

Des mentalités à changer

Anne-Laure Bonnet a donc voulu sur le plateau de C à vous, dénoncer des comportements inadmissibles selon elle. Dans ce reportage, une séquence a été coupée. Pourtant Pierre Ménez est notamment accusé d’avoir soulevé la jupe de l’une de ses collaboratrices. Mais les faits qui lui sont reprochés ne s’arrêtent pas là. Ainsi, il aurait également embrassé de force la chroniqueuse Francesca Antoniotti qui était hier face à lui sur le plateau de TPMP. Pour Anne-Laure Bonnet, il est temps de mettre un terme à tout ça. Ainsi, son témoignage apporte une lumière nouvelle pour certains, sur un climat d’angoisse que vivraient certaines femmes. Elle se dit ainsi totalement choquée notamment d’avoir risqué sa place pour quelques kilos superflus.

Ses directeurs masculins l’auraient ainsi menacée de la licencier ou du moins de la retirer de l’antenne à cause de son poids. Imagine-t-on un seul instant proférer de telles menaces envers un journaliste homme ? Une question que semble en tout cas se poser la principale intéressée ainsi que de nombreux observateurs. Ainsi, le débat fait rage aussi bien dans les rédactions que sur les réseaux sociaux après cette prise de parole d’Anne-Laure Bonnet dans C à vous. En effet, cette libération de la parole s’inscrit dans un mouvement plus global qui ne concerne pas que le milieu de la télévision.

Même si dans cette sphère d’activité, les témoignages affluent littéralement pour dénoncer des comportements pour le moins humiliants voir dégradants. Il reste donc à savoir comment la direction des chaînes va envisager à l’avenir de changer les mentalités de manière radicale. Du moins, lorsque les faits sont établis. Car il ne s’agit pas ici de remettre en cause l’attitude de tous les hommes. Mais seulement de certains qui confondent au moins l’humour avec le manque de respect. Sauf pour une poignée qui n’aurait en réalité aucun respect pour la gent féminine. Comme en témoignage notamment Anne-Laure Bonnet dans C à vous.