Sur le plateau de Touche pas à mon poste, un chroniqueur révèle qu’il a été menacé avec une arme à feu en plein alors qu’il déjeunait avec une présentatrice météo

Comme à son habitude, Cyril Hanouna était présent avec ses acolytes ce vendredi 5 mars sur le plateau de Touche pas à mon poste. Mais durant cette soirée, l’un des chroniqueurs a fait une révélation très étonnante. Ainsi, il explique comment un jour il se retrouve avec un pistolet sur la tête alors qu’il déjeune avec une célèbre présentatrice météo dans un restaurant parisien. À l’évocation de cette histoire, tout le monde semblait d’ailleurs très attentif. nous revient ainsi sur cette révélation plutôt surprenante et surtout effrayante.

TPMP : l’un des chroniqueurs explique comment il a eu la plus grosse frayeur de sa vie

L’émission toujours au top

Depuis la rentrée de septembre, Cyril Hanouna est revenu plus motivé que jamais. En effet, cette année, il a décidé de remanier un peu son équipe et de se concentrer sur les fondamentaux de l’émission. Dès le début de la saison, il frappe d’ailleurs très fort. Il choisit ainsi Gérard Depardieu pour être le parrain de TPMP version 2020/2021. Ensuite, le programme de M6 ne cesse de faire la une de l’actualité notamment pour des clashs devenus célèbres.

On se rappelle ainsi le départ de René le Marseillais ou plus récemment des amis de Loana qui en sont presque venus aux mains sur le plateau. Vendredi dernier, c’est un échange plutôt viril entre Jean-Pascal Lacoste et Jérémy Amelin qui était au cœur de toutes les attentions. En effet, Jérémy affirmait que tout, dans la Star Academy, aurait en réalité était totalement faussé. Mais bien évidemment, Jean-Pascal Lacoste n’est pas du tout de cet avis. Dès lors, des échanges très tendus commencent entre eux. Afin de dédramatiser la situation, Cyril Hanouna commence à mimer un combat comme si les deux collègues allaient véritablement se sauter dessus. Et surtout, il change rapidement de sujet.

Des agressions de la part de fans

Afin de détourner l’attention après cet échange pour le mois engagé, Cyril Hanouna décide de faire un petit tour de table. Ainsi, il demande à ses chroniqueurs s’ils ont déjà vécu des événements violents dans leur vie de tous les jours. Certains affirment d’ailleurs avoir déjà été interpellés de manière virulente par des fans ou par des téléspectateurs, mais jamais aucun coup n’a été changé. Dans un premier temps, seul Benjamin Castaldi se rappelle d’une anecdote en rapport avec la question de Cyril Hanouna. Il se souvient ainsi qu’un jour dans un bar, il a une altercation avec un inconnu.

Celui-ci lui donne plusieurs coups de pied et le met en garde malgré sa petite taille. ” Méfie-toi toujours, le plus petit n’est pas forcément le moins dangereux “. Mais à part ça, les autres chroniqueurs de Touche pas à mon poste n’avaient pas d’histoires du même genre à raconter. Seul Nicolas Pernikoff a souhaité prendre la parole. Car visiblement, lui a véritablement connu un épisode qui aurait pu se révéler dramatique. Face aux caméras de Touche pas à mon poste, il revient sur ce jour où il aurait réellement pu perdre la vie. Il se rappelle ce moment où il doit faire face à un pistolet. nous vous livre tous les détails de cette histoire plutôt troublante.

Une arme à feu sur la tempe

Dans TPMP, ce vendredi 5 mars, Nicolas Pernikoff semble encore très ému lorsqu’il revient sur cette histoire. Ainsi, il explique qu’il se retrouve dans un restaurant de la capitale française avec l’une de ses proches. Il s’agit de Tania Young, l’ancienne présentatrice météo de France 2. Alors qu’il passe un déjeuner plutôt sympathique, un inconnu approche. Rapidement, cet homme sort sur une arme et la lui pointe sur la tête. Le chroniqueur de TPMP explique ainsi qu’il y a une méprise. Ce fou furieux le prend pour un autre. Pourtant, cet individu semble très motivé et surtout très dangereux.

” Personne n’a osé bouger pensant que c’était une histoire vraie. Et même Tania, j’ai essayé de lui parler à demi-mot lui disant : ‘fais quelque chose’. Le mec était complètement taré, et elle pensait que j’étais vraiment impliqué dans cette histoire bizarre. Et le mec n’arrêtait pas de me dire ‘enc*lé, c’est à cause de toi que je me suis retrouvé en taule’ “. Visiblement encore très marqué par cette mésaventure, le chroniqueur a même apparemment du mal à terminer son exposé. Mais fidèle à son humour, Cyril Hanouna ne peut s’empêcher de lancer une petite vanne. Il propose ainsi à Nicolas Pernikoff que la prochaine fois que lui arrive ce genre de problème, il suffit de dire : ” Ce n’est pas moi, c’est Castaldi “. Preuve une fois de plusque Cyril Hanouna a toujours le mot pour rire dans son émission quotidienne de TPMP.