Sur le plateau de TPMP, la tension était à son comble ce 18 mars. Alors que les chroniqueurs et Cyril Hanouna reviennent sur les dernières mesures sanitaires prises, le ton monte entre Gilles Verdez et un invité. Le chroniqueur est recadré très sèchement…

Visiblement, la tension était à son comble sur le plateau de Touche pas à mon poste ce jeudi 18 mars. En effet, Cyril Hanouna avait décidé de revenir dans cette émission sur les dernières mesures prises par le gouvernement français concernant la lutte contre la covid. Mais face aux caméras de C8, les chroniqueurs et les invités ne semblaient pas du tout du même avis. Ainsi, Gilles Verdez et l’un des intervenants se sont véritablement clashés sur le sujet. nous revient pour vous sur cette séquence pour le moins tendue.

Touche pas à mon poste : un énorme désaccord entre Gilles Verdez et son interlocuteur

Un nouveau tournant dans la lutte contre la pandémie

Toute l’équipe de Touche pas à mon poste souhaitait ainsi revenir sur les lourdes décisions annoncées par Jean Castex et Olivier Véran. Pour rappel, le gouvernement vient en effet de décider que 16 départements français vont une fois de plus connaître un confinement sévère. Cette décision intervient dans le cadre des derniers chiffres de contaminations constatés dans l’Hexagone. En effet, aussi bien les taux d’incidence que la fréquentation des unités de soins intensifs semblent exploser dans certaines régions.

Malgré toutes les mesures mises en place jusqu’à aujourd’hui, la covid-19 continue ainsi de s’étendre sur une grande partie du territoire. Dès lors, les ministres sous le Conseil des autorités sanitaires ont en tiré des conclusions consécutives d’acte fort. Bien évidemment, ces décisions sont loin de faire l’unanimité. Ainsi, toute l’équipe de Touche pas à mon poste décide de s’intéresser au sujet de près. Mais lors de ce débat, Gilles Verdez a été en forte opposition aux invités du jour. nous vous explique donc comment la discussion a rapidement dérapé.

Deux visions totalement opposées

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, ce nouveau confinement était donc l’objet de toutes les attentions. Certains des invités et des chroniqueurs tentaient donc de s’intéresser à la légitimité de ces mesures. Mais rapidement, Gilles Verdez semble s’être emporté. Pour lui, le débat devait même ne pas avoir lieu. Ainsi, il s’en prend directement à certains des personnes présentes sur le plateau : ” J’ai l’impression de ne pas vivre dans le même monde que vous Monsieur Jean Messiha, monsieur Di Vizio… Et vous aussi monsieur Toro, je vous mets dans le même lot ! Les gens meurent ! On doit confiner, vous voyez bien la situation “.

Mais visiblement, cette intervention était loin d’être du goût de toutes les personnes incriminées. Blessé par ses propos, Ludovic Toro semblait ainsi bien déterminé à répondre à son détracteur du jour. Car selon lui, il y a un gros problème dans ces différents arguments. Dès lors, il veut rapidement rétablir le tir. Une réaction à laquelle Gilles Verdez va visiblement avoir beaucoup de mal à se remettre sur un plateau de Touche pas à mon poste au summum de la tension.

Une grosse erreur sur la personne

Dans cette séquence de Touche pas à mon poste, Gilles Verdez reproche donc à Ludovic Toro de ne pas avoir conscience de la situation. Pourtant, ce dernier semble étonné de ce jugement : ” Mais qu’est-ce qui vous arrive ? Cher Monsieur, il faut confiner oui… Maintenant, on peut tous s’énerver ici, faire du show, là, vous voulez m’attaquer ok. Il y a des problèmes, il faut des solutions. Je ne sais pas pourquoi vous m’attaquez “. Ce à quoi Gilles Verdez a répondu : ” Mais vous n’êtes pas médecin, vous êtes homme politique, c’est ça qui me dérange “. Mais visiblement, le chroniqueur de Touche pas à mon poste venait de commettre une énorme erreur.

” Je suis en politique, mais je suis d’abord médecin cher Monsieur puisque cet après-midi, j’étais encore jusqu’à 19 h dans mon cabinet. Je n’ai pas de leçon à recevoir de votre part ! Vos accusations, vous savez ce que vous en faites. Vous vous les gardez profondément parce que moi, je ne vous accable pas sur ce que vous faites ou pas. Donc, maintenant, vous vous calmez ! Vous vous les gardez profondément parce que moi, je ne vous accable pas sur ce que vous faites ou pas “. Une réponse et des arguments qui visiblement auront eu pour conséquence de laisser Gilles Verdez sans voix. D’ailleurs, les téléspectateurs de Touche pas à mon poste ont rapidement pu remarquer que le chroniqueur de Cyril Hanouna s’est rapidement montré beaucoup plus docile, voire fébrile. Car visiblement, aucun de ces arguments n’a pu faire mouche et surtout, était fondé sur des contrevérités. Comme quoi avant de se lancer dans un dossier, il faut être certain d’en maîtriser tous les aspects.