Ce lundi 14 décembre 2020, Julien Cohen a eu l’effet de la petite madeleine de Proust. En effet, en voyant un meuble très particulier, l’acheteur s’est rappelé une personne qui lui est chère à son cœur. Alors, il en a profité pour lancer un appel. En effet, l’antiquaire aimerait par-dessous tout renouer avec ce proche qu’il a côtoyé pendant son enfance !
Ce lundi 14 décembre 2020, Sophie Davant a accueilli Claude. A 57 ans, ce dernier a travaillé toute sa vie dans la restauration. Sur le plateau d’Affaire Conclue Julien Cohen , Claude a apporté un meuble à tiroir en bois. Il a précisé que cette antiquité avait appartenu à “sa grand-mère d’amour”, prénommée Paulette.

Quand il a entendu ce prénom, Julien Cohen a aussitôt réagi. En effet, il ne connaît personnellement qu’une seule Paulette. Et elle a profondément marqué sa mémoire. Car l’acheteur reconnaissable entre tous à cause de ses lunettes a passé son enfance avec une Paulette. C’est la raison pour laquelle il n’a pas hésité à faire monter les enchères pour “sa” Paulette ! Au sein de la rédaction de nous, on voulait en savoir plus sur cette fameuse Paulette.

“Pour moi, c’était toute mon enfance !”

“J’ai eu une nounou qui s’appelait Paulette “, a alors expliqué l’acheteur. Et de poursuivre : “D’ailleurs, si vous me permettez, je vais passer un appel parce que ça fait 40 ans que j’ai perdu le contact avec Paulette.” On pourrait penser que c’est une bouteille lancée à la mer mais sait-on jamais ! “Pour moi, c’était toute mon enfance ! Donc Paulette, si vous nous regardez, vous m’appelez ! Je vous embrasse Paulette”. En tous cas, chez nous, son message nous a touché droit au cœur !

Et pour le vendeur Claude, on peut dire que ce fut une bonne affaire. Car il est reparti avec avec 100 euros. Pour une fois Julien Cohen s’est montré plus humain que d’habitude. En effet, les internautes critiquent souvent l’antiquaire pour son air hautain. On lui souhaite en tous cas de renouer le contact avec son amie Paulette.

Du rififi en coulisses ?

Ce lundi 14 décembre, Sophie Davant a accordé une interview au magazine Télé 2 Semaines. L’animatrice a notamment répondu aux rumeurs d’animosité qui régnerait dans les coulisses d’Affaire Conclue. Cela fait suite notamment au départ de Pierre-Jean Chalençon. “Je joue un rôle de grande sœur en les calmant et en expliquant qu’on ne peut pas faire n’importe quoi publiquement.” Elle fait notamment référence à Pierre-Jean Chalençon. Et de poursuivre : “Je regrette d’ailleurs que Pierre-Jean ne soit plus là, il manque à l’émission, mais ce n’est pas faute de l’avoir alerté à plusieurs reprises…“, a-t-elle ainsi confié aux journalistes de Télé 2 Semaines.

Julien Cohen : “Il y a parfois des susceptibilités, des animosités et des clans.”

La belle quinquagénaire a ensuite expliqué la dynamique qui fonctionnait au sein de l’équipe. “ll y a forcément des “historiques”, comme Julien Cohen ou Caroline Margeridon. Mais c’est très important d’avoir également des petits nouveaux performants, comme Damien Tison. L’équipe ne cesse de se renouveler et on fait tout pour qu’il y ait un mélange de personnalités différentes. Ce n’est pas toujours facile à gérer. Il y a parfois des susceptibilités, des animosités et des clans. Les acheteurs sont livrés au vedettariat et il peut y avoir des excès”, a-t-elle enfin conclu.