Sophie Davant parle du gro problème de santé de sa fille Valentine. Epineux à résoudre, elle culpabilise tellement de n’avoir rien vu venir.

La vie de Sophie Davant n’est pas un long fleuve tranquille
Une animatrice hors-pair
On la connait depuis la fin des années 80. En effet, le sourire lumineux de l’animatrice a réussi à convaincre les téléspectateurs. Dès lors, elle n’a absolument pas rougir de son parcours, bien au contraire. Depuis quelques années, elle présente Affaire Conclue pour France 2. Le concept de cette émission plait beaucoup car elle fait participer les professionnels (brocante) et les particuliers. Aussi, elle bat régulièrement des records d’audience. Suivie par ses followers sur les réseaux sociaux, Sophie Davant aime partager ses coups de cœur. Vu qu’elle n’a pas la langue dans sa poche, elle est trop souvent critiquée par une petite communauté. Fort heureusement, même si elle est blessée, elle arrive à leur répondre avec courtoisie.

Côté sentimental, Sophie Davant a été marié à un journaliste sportif Pierre Sled. Le coup de foudre fut quasiment idéal. Fruits de leur amour, Nicolas et Valentine naissent avec deux ans d’intervalle. Malheureusement, l’usure et peut-être même le quotidien trop stressant mettra fin à cette union en 2012. Cette épreuve douloureuse, Sophie Davant l’affrontera avec courage et détermination. Pourtant, en coulisses, la souffrance est énorme pour ses enfants. C’est le cas notamment pour sa fille qui va développer une pathologie psychologie qui va tout dévaster sur son passage.

Une maman inquiète

Malgré son travail très prenant, Sophie Davant a toujours su l’éducation de ses deux amours. Or, quand le divorce est prononcé, leur univers s’écroule. En effet, même si les relations entre les deux parents est au beau fixe, un troublant sentiment de rejet règne. Publié trois ans après les faits, elle se confiera à cœur ouvert dans son livre Ce que j’ai appris de moi. À l’intérieur de celui-ci, on comprend que la petite Valentine refuse de s’alimenter. La mélodie du bonheur de l’enfance est bien loin. Elle tombe dans l’engrenage vicieux des troubles alimentaires. Quand le verdict tombe, c’est le cataclysme. L’anorexie écrase tous les repères. La maladie veut détruire peu à peu la complicité légendaire qui unissait la mère et sa fille.

Résolue à ne pas se laisse abattre, Sophie Davant se bat aux côtés de sa fille. Elle consulte des spécialistes, se renseigne auprès d’autres parents. En somme, elle fait tout ce qui est en son pouvoir et ne baisse jamais les bras. Elle répond aux larmes et aux doutes par une patience exemplaire. Seul le temps peut effacer les douleurs qui ne pleurent qu’à l’intérieur. Heureusement, grâce à son amour inconditionnel, Sophie Davant estime aujourd’hui que sa fille est guérie. Presque trentenaire, la jeune femme sait qu’elle peut compter sur sa maman. Et la réciproque est vraie. Pour preuve, elle publie une photo du joli repas mitonné avec amour pour son anniversaire. Quelle jolie preuve d’affection !