Invitée au micro de Philippe Vandel sur Europe 1, Amel Bent dénonce le manque de parité hommes-femmes dans l’univers musical. Un constat qui se retrouverait également au coeur de la troupe des “Enfoirés”.

Dans une interview accordée à Europe 1, la chanteuse Amel Bent livre son sentiment sur le sort réservé aux femmes dans l’univers musical. Et son constat est plutôt éloquent et amer. Selon elle, il existerait ” une date de péremption “ pour la gent féminine. De plus, la chanteuse aurait notamment constaté le même problème au cœur de la troupe des Enfoirés. nous vient donc pour vous sur cette déclaration pour le moins fracassante.

Amel Bent : selon elle les hommes et les femmes ne sont pas traités d’égal à égal

Une analyse consternante

Façon aux questions de Philippe Vandel sur Europe 1 le 5 mars 2021, Amel Bent semble catégorique. En plus de 20 ans de carrière, elle constate en effet une véritable différence de traitement entre les hommes et les femmes au fil des années. Arrivé à un certain âge, les chanteuses et les artistes féminines en général sont rapidement rangées au placard. Afin de préciser sa pensée, l’interprète de Ma philosophie partage sa propre expérience : ” Il y avait beaucoup de chanteuses quand je suis arrivée au début des années 2000. Pour les femmes, il y a un peu une date de péremption. J’ai l’impression qu’on les laisse moins vieillir dans ce métier “.

D’ailleurs, sa réflexion se veut encore beaucoup plus profonde. Pour Amel Bent, il ne s’agit pas d’un problème venant du public ou d’un manque d’implication des artistes. Mais bien d’une volonté délibérée de l’industrie du disque, bien décidée à faire preuve de jeunisme, voire de méfiance envers les femmes plus âgées. Leur but étant de toujours proposer les physiques, les plus jeunes et les plus avenants. Selon Amel Bent, la troupe des Enfoirés connaîtrait d’ailleurs le même genre de situation. nous revient donc sur les accusations plutôt cash de la chanteuse et comédienne.

Un sentiment partagé

Amel Bent ne semble pas la seule à constater ce triste bilan. Ainsi, lors de cet entretien avec la presse, elle était accompagnée de la productrice des Enfoirés, Anne Marcassus. Celle-ci aurait d’ailleurs la même analyse. “ C’est vrai, on a un problème de parité, on a un problème depuis des années avec les filles. Je ne sais pas pourquoi parce qu’il y a moins d’artistes peut-être “. Amel Bent confirme d’ailleurs les propos tenus par la responsable du spectacle des Restos du cœur. ” Les femmes durent moins dans ce métier. Bizarrement. J’ai l’impression qu’il y a plus d’hommes qui ont survécu au temps, dans leur carrière artistique, que les femmes “.

D’ailleurs, lorsque l’on regarde le casting des Enfoirés, il faut bien se rendre à l’évidence. Les femmes d’un certain âge sont extrêmement peu représentées dans cette pourtant très belle aventure. D’ailleurs d’autres artistes féminines paraissent vouloir également évoquer le sujet. Comme Natacha Saint-Pierre, qui faisait récemment des révélations sur la place des femmes dans l’industrie musicale et plus particulièrement concernant le spectacle annuel en faveur des Restos du cœur.

Le choix des producteurs

Les propos tenus par Amel Bent semblent être suivis par Natasha St-Pier. D’ailleurs, cette dernière ne fait plus partie de la troupe des Enfoirés depuis 2017. Alors son âge serait-il un problème ? La Canadienne d’origine apporte quelques éléments de réponse. Pour elle, il y a plusieurs raisons à cette absence. Et bien évidemment, la question de proposer au public des femmes plus jeunes en fait parties. Mais il faut également faire face à une autre réalité. “ Le but pour les organisateurs, c’est d’avoir les personnes qui ont le plus de visibilité. Il faut prendre les plus connus, c’est encore le mode de fonctionnement des Enfoirés. Je ne fais pas partie des tubes, il faut ce qui est susceptible de remplir des salles “.

À l’analyse de ces déclarations, il semblerait donc bien qu’il existe un problème dans l’univers musical français. Certains n’hésitent donc plus à en parler. Même si le sujet semble éminemment polémique, Amel Bent a, elle, en tout cas eu le courage d’évoquer le sujet. Forte d’une extrême popularité, elle semble avoir décidé de prendre cette cause à bras-le-corps. Même s’il n’est pas certain que son appel sera entendu. En effet, ce triste constat s’applique aussi bien au monde de la musique qu’à toutes les autres sphères d’activité en général. Arrivées à un certain âge, les femmes vivraient beaucoup plus de discrimination que les hommes. En tout cas, cette prise de parole d’Amel Bent dans les médias aura au moins eu le mérite de mettre le problème sous les feux des projecteurs. Une prise de position osée et courageuse pour la chanteuse qui sera peut-être un jour, elle aussi, confrontée au même problème.