L’année 2020 a marqué le retour de Selena Gomez avec son album Rare, après presque 5 ans d’absence. Et les fans ont très largement répondu présent.

Les fans de Selena Gomez attendaient son nouvel album depuis 2015. Il y a cinq ans, la chanteuse changeait de label (elle était auparavant en contrat avec Disney) et sort Revival, son deuxième album solo, et le premier où elle a un contrôle total. Le succès est au rendez-vous. Revival s’est écoulé à plus de cinq millions d’exemplaires à travers le monde (faisant de Selena Gomez l’artiste féminine ayant vendu le plus de disques) et près de 80 millions de copies ont été écoulées entre les singles (Good For You, Same Old Love, Hands To Myself et Kill’em with Kindess) et les feats (dont le hit planétaire We Don’t Talk Anymore).

Le grand retour de Selena Gomez avec Rare

Pour la troisième fois consécutive de sa carrière, Selena Gomez a atteint la première place du Billboard 200 (classement référence des albums les plus vendus) avec Rare, sorti le 10 janvier 2020. Elle est la seule artiste féminine avec Beyoncé à voir tous ses albums solo atteindre cette première place emblématique.

Mieux encore, le single phare de l’album, Lose you To Love Me, a atteint la première place du Billboard Hot 100 : c’est une première pour la jeune chanteuse qui avait jusqu’alors seulement atteint la cinquième place (avec Good For You et Same Old Love).

Les fans ont répondu présent puisqu’elle détient un joli record cette année : celui de l’artiste féminine dont l’album s’est classé numéro 1 dans le plus de pays sur Itunes : 83 pays ont consacré l’album Rare. Il s’agit d’un record sur l’année 2020 mais également dans la carrière de la chanteuse.

Selena Gomez fragile, elle se confine en pleine crise de la COVID-19

Si les fans ont attendu si longtemps entre deux albums, c’est que la santé de la chanteuse était critique. Elle a dû mettre un terme prématurément à sa tournée Revival Tour pour régler ses problèmes de santé, conséquence de sa maladie auto-immune appelée lupus.

Elle a choisi de médiatiser sa maladie quelques années après avoir pris connaissance qu’elle en était atteinte pour balayer les rumeurs disant qu’elle était entrée en cure de désintoxication (pour une addiction à l’alcool et aux drogues). Le lupus est en réalité une maladie qui détruit les cellules saines du corps. En outre, elle favorise l’anxiété et la dépression. Après avoir subi de la chimiothérapie, Selena Gomez s’est retrouvée en centre pour apaiser sa détresse émotionnelle.

En 2017, elle a annoncé à ses fans qu’elle avait dû subir une greffe de rein puisque sa maladie avait abîmé considérablement ses organes vitaux. Depuis sa greffe, la jeune femme va mieux, même si elle doit conserver un mode de vie très sain. Son système immunitaire étant fragile, elle est restée confinée pendant la crise de la COVID-19.

Un clip révolutionnaire en plein confinement

Mais la jeune femme ne reste pas pour autant inactive. Elle a sorti en avril la version deluxe de son album Rare et a accepté, en juin, de poser sa voix sur le remix de la chanson Past Life de Trevor Daniel.

Ils ont présenté le clip révolutionnaire fait entièrement en effets visuels surprenants de crédibilité. La jeune femme a montré comment ils avaient réussi à avoir ce rendu aussi réaliste en présentant son studio improvisé, fait de centaines d’appareils photos qui ont scanné en intégralité son corps.

Ou comment booster son art en contournant les contraintes imposées par la crise de la COVID-19.

Selena Gomez l’alibi de Justin Bieber ?

Si les anciens amoureux sont séparés depuis 2018 et le chanteur canadien désormais marié, ils se sont retrouvés au coeur d’une sordide histoire il y a quelques semaines. Justin Bieber a été accusé de viol par deux femmes, et celui-ci n’a pas hésité à rajouter dans l’équation Selena Gomez comme alibi.

De son côté, la jeune femme n’a pas répondu publiquement. Ses fans le savent, sa chanson Lose You To Love Me fait clairement référence à son ex, et elle la conclut avec ces mots : « Et maintenant le chapitre est terminé. Et maintenant c’est un au revoir, un au revoir pour nous« . Difficile de faire plus clair pour celle qui a décidé de s’exprimer une dernière fois en chanson sur cette relation qu’elle décrit comme toxique.