La seule prétendante de Philippe, Florence lui cause de tort et ça ne laisse pas les internautes indifférents !

JOUER EN AMOUR EST DANGEREUX

L’amour est dans le pré était de retour sur M6 pour un épisode haut en couleurs ce Lundi 16 novembre, et Emilie et Charlotte les deux prétendantes de Laurent, l’ont accablé de nombreux reproches.

Jean- Claude, lui, fait plus ample connaissance avec Yolanda, qui a pris la place de Denedji, qui au caractère positif et pétillant ! Le public a d’ailleurs été particulièrement enthousiasmé par ce moment.

Quant à Philippe, pour lui l’ambiance était bien plus spéciale … Aucune émotion en particulier mais plutôt beaucoup d’ignorance.

L’éleveur de vaches laitières avait ému le public en contant sur son plus grand chagrin d’amour, lors de son portrait réalisé par l’émission.

La seule candidate venue à Paris pour le rencontrer, c’est Florence.

Et cet amoureux de l’amour a commencé à y croire car l’hôtesse de caisse avait tout pour lui plaire. Mais, ça, c’était avant qu’ils passent un séjour ensemble à la ferme …

Florence : TACLES ENCHAINÉS

Florence a montré un tout autre visage qu’au début dans le dernier épisode de L’amour est dans le pré. Cette femme de 50 a été extrêmement froide avec Philippe … Elle est allée faire une balade en tracteur avec le fermier et n’a pas dissimulé son malaise …

Ce dernier lui a proposé de s’asseoir sur ses genoux, en tout bien tout honneur, et afin d’éviter qu’elle ne reste debout, Florence a alors lâché un « non » qui venait du fond du coeur.

Philippe a alors tenté de la détendre mais Florence s’est d’autant plus braquée : «Pourquoi devrais-je avoir peur?! »

Un peu plus tard, L’éleveur s’est confié en aparté à la caméra : «Je pense qu’elle devient un peu rapidement émotive. Vous êtes peut-être pressé de trouver la bonne personne. Je prends mon temps, je ne veux pas être déçu ».

L’agriculteur, qui commence à s’impatienter, a tenté de nouer le dialogue lors du déjeuner. « Si c’est de la camaraderie, ce n’est pas ce que je recherche (…) Ça fait cinquante ans que je donne. Je donne, je donne mais à un moment je voudrais bien recevoir.” Il poursuit : “Je veux pas un valet de ferme ni une potiche”.

Ce dernier semble plutôt vouloir quelqu’un à ses côtés, dans les bons comme dans les mauvais moments, discuter, échanger. Malheureusement cet aveu n’a pas suffi à détendre l’atmosphère.

Finalement, les deux célibataires ont discuté de la suite à donner à leur relation : “On part chacun de notre coté parce que je n’y arrive pas” lui dit Florence, “je suis trop bouleversée, je bloque ». ,La quinquagénaire a ainsi préféré rendre les armes.

La lassitude de Philippe a beaucoup été relayée sur Twitter. Florence a été glaciale et cette attitude passait assez mal à l’écran, les internautes ont alors eu du mal à regarder l’épisode sans gène …

Cette histoire d’amour se termine déjà avant même d’avoir commencé