La hache de guerre n’est pas prête d’être enterrée entre le CSA et le présentateur star de C8 au vu de cette dernière information.

Depuis dix ans, Cyril Hanouna fait taire les détracteurs en réussissant un pari qui semblait fou – car déjà tenté par le passé sans grand succès. En créant de toutes pièces une émission centrée sur la télévision avec des chroniqueurs experts qui donnent leur avis sur des émissions, jeux télévisés ou personnalités publiques, l’animateur a marqué l’histoire de la télévision. Non seulement Touche pas à mon poste connait un succès qui ne se dément pas depuis dix ans, mais l’émission accroît en plus chaque année sa notoriété. Quand il est au meilleur de sa forme, le talk show dévore la concurrence et s’impose comme un indispensable du paysage audiovisuel français.

Une amende du CSA contre Cyril Hanouna validée

37 000. C’est le nombre de plaintes envoyés par des téléspectateurs après avoir découvert une séquence de Touche pas à mon poste. Ce qui devait être un gag s’est retourné contre l’équipe. Les internautes n’y ont vu qu’homophobie et méchanceté et l’ont fait savoir. Le gag – appelons-le ainsi puisque c’était le but de la séquence – a commencé sur internet avec une fausse annonce écrite sur un site de rencontre pour personnes homosexuelles.

“Homme recherche rencontre sans tabou. Jean-José, 1m85, très sportif et super bien monté, cherche relation courte ou longue selon le feeling, bisexuel, je vous invite à déjeuner, et qui sait, peut être qu’après, je vous dégusterai… PS : j’aime bien quand on m’insulte !” En direct, Cyril Hanouna a donc discuté avec une personne visiblement intéressée par l’annonce (qui ignorait évidemment qu’elle se trouvait en direct, écoutée par des centaines de milliers de personnes). L’animateur a poussé les curseurs du cliché loin, singeant les stéréotypes autour des hommes homosexuels, en parlant notamment de manière exagérément maniérée. La séquence a logiquement choqué les membres de l’association Le Refuge, en plus des internautes.

3 millions d’euros suite à cette séquence

Finalement, c’est trois millions d’euros que C8 a dû débourser pour réparer cette erreur. Le CSA reproche à Cyril Hanouna et C8 d’avoir eu recours à de nombreux clichés et stéréotypes sur les personnes homosexuelles (ce qui ne sert aucunement la cause, bien au contraire), en plus d’avoir totalement nié le principe simple du respect de la vie privée. Cette séquence, selon le CSA, ne vient pas lutter contre les discriminations, mais les encourage au contraire.

Et ce n’était pas la première fois que le CSA avait rappelé à l’ordre l’émission de C8. En 2016, pendant les 35 heures de Baba (Cyril Hanouna a animé sa pause l’émission pendant 35 heures), Jean-Michel Maire a embrassé la poitrine de Soraya Raffi sans son consentement. Le CSA a alors infligé une mise en demeure à C8. La même année, l’émission a été privée de publicités pendant deux semaines à suite à la diffusion d’une séquence montrant Cyril Hanouna prendra la main de Capucine Anav pour la poser sur son sexe. Et aujourd’hui, si le CSA a de nouveau l’émission dans son viseur, c’est au sujet de leur collaboration avec une agence de voyage.

Cyril Hanouna accusé par le CSA de publicité clandestine

L’affaire avait fait grand bruit à l’époque, en septembre 2019. Touche pas à mon poste assurait une collaboration avec l’agence Skyline Airways. En plein direct de La Grande Darka, l’animateur a offert à chaque personne présente dans le public des billets d’avion pour un voyage en Grèce. Il a, après l’émission, rappelé cette belle action sur Twitter, sans manquer de remercier la compagnie pour sa générosité. Et les ennuis ont alors commencé. De nombreux internautes ont pointé du doigt l’étrangeté du site de la compagnie, qui est notamment truffé de fautes d’orthographe. Mais ce n’est pas tout, la compagnie était alors toute récent (moins de six mois) et de nombreux clients expliquaient n’avoir jamais reçu leur billet. S’agirait-il d’une arnaque ?

Plusieurs mois après le scandale, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel s’est en tout cas penché sur le sujet et accuse l’émission de faire de la publicité clandestine. Le porte-parole de Cyril Hanouna n’a pas souhaité faire de commentaire, il ne nous reste donc plus qu’à attendre pour savoir ce que décidera le CSA.