Interviewée par Le Parisien ce 7 mars dernier, Anne-Sophie Lapix qui a côtoyé Patrick Poivre D’Arvor réagi ! Elle révèle son sentiment sur les accusations de vi*l dont PPDA est l’objet

Dans l’affaire qui oppose Patrick Poivre d’Arvor et Florence Porcel suite à des accusations de viols de cette dernière, peu de grands noms de la télévision ont accepté de témoigner. Pourtant, ce dimanche 7 mars, Anne-Sophie Lapix accepte de parler. Lors d’une interview accordée au journal Le Parisien, la journaliste évoque l’arrêt du Grand Échiquier, mais également sa relation avec l’ancien présentateur phare du 20h de TF1. nous revient donc sur cette déclaration apparemment très attendue.

Affaire Patrick Poivre d’Arvor : Anne-Sophie Lapix livre son sentiment

Une autre femme parle

L’affaire de Patrick Poivre d’Arvor ne cesse de faire la une de l’actualité. Pour rappel, Florence Porcel, une écrivaine, déclare avoir subi des abus de la part de Patrick Poivre d’Arvor il y a quelques années. Entre 2004 et 2009, ils se seraient rencontrés à plusieurs reprises. Et deux fois, PPDA aurait vi*lé la jeune femme selon ses déclarations. Aujourd’hui, le journaliste mis en cause a décidé de prendre la parole et de se défendre. Il nie en bloc toutes les accusations et affirme même détenir des preuves allant dans le sens de son innocence.

Selon les propres déclarations de Patrick Poivre d’Arvor, il n’a jamais exercé la moindre pression physique sur qui que ce soit. Toutes ses relations au cours de sa vie ont toujours été consenties. Pourtant, malgré ses dénégations, Patrick Poivre d’Arvor ne semble pas pouvoir compter sur beaucoup de soutiens. À l’exception peut-être de Jean-Pierre Pernaut et de son ex-femme Claire Chazal. D’ailleurs, cette dernière a récemment tenu à s’expliquer. nous revient donc en premier lieu sur les déclarations de l’ex-compagne de PPDA.

PPDA: Un séducteur dans l’âme

En attendant le sentiment d’Anne-Sophie Lapix, rappelons tout d’abord celui de Claire Chazal. En effet, la présentatrice et journaliste connaît parfaitement Patrick Poivre d’Arvor pour avoir passé de nombreuses années à ses côtés. Dès lors, il semble intéressant de connaître son ressenti dans cette affaire. Tout d’abord, la présentatrice de Passage des Arts tient à rappeler un point qui lui semble important. ” Il est bien sûr normal et bienvenu que les femmes parlent enfin. Il y a des violences conjugales, et bien souvent une impuissance des femmes, en tout cas dans certains milieux. Je trouve essentiel que les choses puissent être dit un peu mieux “.

Quant au comportement de Patrick Poivre d’Arvor, elle se veut également très claire. ” Concernant Patrick, je peux vous dire même assurer que bien qu’étant un séducteur, aimant conquérir, et même disons-le, multiplier les conquêtes, il n’est en rien ni dans la violence ni dans la force. Ce qu’il aime avant tout, c’est séduire, convaincre. Il a un orgueil qui fait que (…) être aimé, c’est ce qu’il souhaite avant tout “. Suite à cette première réaction concernant le tempérament de Patrick Poivre d’Arvor, certains attendent effectivement celui d’Anne-Sophie Lapix. En effet, alors qu’elle est encore une jeune débutante, elle a longtemps côtoyé l’ancienne star de TF1. Dès lors, elle aurait effectivement pu remarquer certaines attitudes ou certains gestes déplacés.

PPDA: Une manière détournée de répondre

Lorsqu’Anne-Sophie Lapix rencontre Patrick Poivre d’Arvor, elle est encore une très jeune journaliste. Aujourd’hui, dans cet entretien accordé au Parisien, elle commence tout d’abord à parler de sa propre carrière. Elle revient ainsi sur son choix de mettre un terme à la présentation du Grand Échiquier. Ensuite, l’inévitable question arrive au cœur de la discussion. Ainsi, son interlocuteur ne peut s’empêcher de lui demander son avis dans l’affaire qui nous occupe aujourd’hui. Visiblement, sa réaction est sensiblement similaire à celle de l’ancienne compagne de Patrick Poivre d’Arvor. ” Il était essentiel que les femmes qui se sentent victimes puissent prendre la parole et être écoutée. Concernant PPDA, je vous renvoie aux propos de Claire Chazal “, une manière de signifier qu’elle aurait finalement, la même analyse que sa consœur.

Donc, que Patrick Poivre d’Arvor est bien un séducteur dans l’âme sans pour cela être un dangereux prédateur. Du moins selon sa propre expérience et ses propres constatations. Des propos qui doivent être mis en parallèle avec les accusations de Florence Porcel, mais également d’autres témoignages. En effet, une ancienne collaboratrice de TF1 a récemment déclaré toujours s’être méfiée lorsqu’elle évoluait dans les couloirs de la première chaîne à l’époque. Selon elle, il était de notoriété publique qu’une jeune stagiaire avait tout intérêt à éviter de se retrouver seule dans l’ascenseur avec PPDA. Mais concernant cette affaire de vi*l, seule la justice pourra finalement se prononcer. Et en aucun cas, le procès ne doit se faire par presse interposée. Tout en gardant à l’esprit que la parole de la victime doit être entendue, et que la présomption d’innocence doit régner.