Philippe Etchebest: Ce mercredi 24 juin, les téléspectateurs de M6 ont enfin pu découvrir un nouvel épisode de Cauchemar en cuisine. Alors que le chef le plus célèbre de France, Philippe Etchebest a été néanmoins été présent à l’antenne durant cette période de confinement, avec le célèbre programme Top chef, c’est avec son autre émission phare de M6, que le chef étoilé revient après plusieurs longs mois d’absence du programme qui cartonne depuis 2012.

Mais avec ce retour, reviennent également des accusations qui avait déjà été formulées dans le passé, à savoir que l’émission serait truquée. Philippe Etchebest visiblement très agacé, a décidé de répondre de manière claire et avec le franc-parler qui le caractérise.

Dans ce dernier épisode, les téléspectateurs ont pu découvrir l’arrivée de Philippe Etchebest à la Durancette, une pizzeria de Sénas dans les Bouches-du-Rhône. Géré par trois sœurs Séverine, Mélanie et Mylène, l’établissement connaît de graves difficultés. Comme à son habitude, le chef va analyser la situation en relevant tous les problèmes et tenter d’y apporter des solutions. Dans une interview confiée au quotidien La Provence lors de son passage dans le sud de la France, Philippe Etchebest commençait d’ailleurs déjà à s’expliquer sur ces dernières accusations » Je ne joue pas de rôle et dans l’émission, on raconte la vraie histoire. Ma méthode est simple : j’arrive dans un restaurant, j’analyse la situation, je dis ce qu’il y a à faire et je me casse. Je veux que l’on raconte la vérité « .

Certains lui reprochent de surjouer les grands coups de gueule, et de se montrer plus dur que nécessaire. Une attitude qui a souvent pour effet de déstabiliser les candidats qui ne sont pas habitués à de telles méthodes. Mais c’est sa manière de faire et Philippe Etchebest avoue être comme ça aussi bien lors des tournages de Cauchemar en cuisine dans les autres émissions qu’il présente ou dans les cuisines de ses restaurants. Il veut se montrer cash, et lors de ses interventions » commando » dans les restaurants qui risquent de mettre la clé sous la porte, pressé par le temps, le chef et présentateur va droit au but.

Si la production assure que près des 70 % des établissements qui ont été redressé par Philippe Etchebest ont finalement réussi à s’en sortir et à maintenir leur activité, il est bien évident que tous ne survivent pas. Très agacé par ces accusations de trucage, Philippe Etchebest insiste sur le fait que tout est réel » Les gens voient que ce n’est pas faux. Si c’était truqué, il y aurait eu rébellion des téléspectateurs. Il y a toujours quelques mauvaises langues qui disent que c’est monté, truqué. Mais en règle générale, ça vient de la part des gens qui n’ont pas réussi à accepter leurs échecs « .

Mais si les détracteurs s’accordent sur la sincérité du présentateur, c’est plus le montage et la théâtralisation des épisodes de Cauchemar en cuisine qui sont critiqués. Une méthode qui permettrait de faire monter la mayonnaise un peu plus vite et de dramatiser les événements. La production et son animateur assurent qu’ils essaient de rendre le plus fidèlement possible, ce qui s’est réellement passé lors de la présence de Philippe Etchebest dans le restaurant, qui l’a choisi lui-même de tenter de sauver. Il faut bien avouer que la tâche, est parfois ardue, tant certains restaurateurs n’ont visiblement aucune expérience dans le domaine.

Une activité qui demande pourtant un véritable savoir-faire et du professionnalisme. Et depuis presque 8 ans qu’il présente la célèbre émission Cauchemar en cuisine, le moins que l’on puisse dire, c’est que Philippe Etchebest aura tout vu. Des frigos à l’hygiène douteuse, les décorations les plus farfelues, des toilettes qui communiquent avec les cuisines, rien ne lui aura été épargné. Et quand ça ne va pas, le grand chef étoilé ne prend pas de gants pour asséner ses remarques au propriétaire d’établissement qui souvent tombe des nues. Noyés par leurs problèmes souvent financiers et par le manque de clients, certains restaurateurs ne se rendent même plus compte qu’ils n’assurent même plus le minimum que nécessite l’exploitation d’un établissement de restauration.

Mais certains participants de l’émission critiquent aussi la manière dont se passe le tournage, et se plaignent de ne pas avoir eu de réels résultats. Comme notamment, lorsque Monica une restauratrice alsacienne explique sur le plateau de TPMP présenté par Cyril Hanouna, que la production de Cauchemar en cuisine avait demandé à des clients d’affirmer que le repas n’était pas bon. Mais selon les responsables du programme, ce serait évidemment totalement faux et ils assurent qu’ils ont tout tenté pour essayer de la sauver alors que la situation était très difficile » Nous comprenons son désarroi quant à la fermeture de son restaurant, mais il n’est pas possible d’incriminer Cauchemar en cuisine dans cette fermeture. Le fait que des travaux dans son quartier aient entraîné la fermeture de sa rue pendant de nombreuses semaines, nous semblent être la cause principale de cette fermeture d’un restaurant qui allait déjà mal « .

M6 tient également à préciser que la production du programme avait investi 30 000 € de travaux dans le restaurant de Monica et l’accompagnait pendant plus de 6 mois pour essayer de trouver une solution. Enfin, la chaîne se veut très claire sur les supposées manigances de la production. Elle affirme ne jamais avoir demandé aux clients de mentir sur leurs opinions : » La, production demande aux clients ce qu’ils ont apprécié, ce qu’ils n’ont pas aimé pour aider à bien comprendre ce qui va dans le restaurant et ce qui doit être amélioré. Encore une fois, si tout allait bien dans ces établissements, les restaurateurs ne nous contacteraient pas pour leur venir en aide « .

Mais on comprend d’un côté la frustration des restaurateurs qui voient en Philippe Etchebest, le sauveur qui va leur permettre de se sortir de situations qui sont souvent très catastrophiques. Mais ni les conseils du chef étoilé, ni les investissements qui sont consentis par la production de Cauchemar en cuisine et de M6, dans la décoration ou dans l’aménagement des restaurants, ne permettent à eux seuls d’attirer les clients. Le chef multi-étoilé donne des conseils, étudie des pistes et propose des solutions, mais c’est bien évidemment au candidat de les appliquer. Il s’agit donc de mettre en pratique tous ces conseils, mais non pas durant quelques jours, après que les caméras de télévision soient parties, mais, bien tous les jours de l’année avec l’exigence et la force de travail que représentent ce métier de la restauration parfois ingrat.