Une fois la caméra de Pékin Express éteinte, il se passe de drôles de choses dans le programme. Dans un entretien exclusif, l’animateur de Pékin Express alias Stéphane Rotenberg lève une part du mystère. On vous dit tout !

Pékin Express est une émission qui nous fait rêver. Entre les paysages, les épreuves et les belles rencontres, on en est fan !

Pékin Express

Un programme riche en émotions

Chaque année, les fans attendent avec impatience la diffusion de Pékin Express. Tout d’abord, il faut être dans de bonnes conditions physiques, car ça reste le parcours du combattant. Et ça, les candidats en sont conscients. À l’intérieur de leur sac à dos, il y a une balaise, des instructions géographiques et un budget alimentation uniquement à base d’un euro par jour et par personne. Pour se déplacer, ils doivent convaincre des locaux de les prendre en autostop. Il faut aller vite tout en évitant les embûches, comme le drapeau noir et autres mauvaises surprises imposées par la production.

À chaque fois, il y a plusieurs étapes découpées en deux moments forts. Le premier sert à remporter une immunité et s’assurer de participer à la cession prochaine. La seconde est plus importante car elle peut rapporter jusqu’à 10 000 euros. Le dernier binôme doit en choisir un autre pour passer une épreuve de la dernière chance. Mais ce qui fait la magie du jeu, c’est d’observer la complicité entre les partenaires. Sœurs, père/fille, mari/femme et parfois collègues de travail, nous adore ce mélange des genres. Quant à celui d’inconnus, ça passe ou ça casse !

Cette année, c’est le continent africain que nous allons parcourir avec les duos de Pékin Express. Tournée juste avant le premier confinement, le présentateur nous précise qu’il a tout fait pour que cela ne gêne en rien le déroulement du jeu. Déjà bien compliqué à gérer, il ne manque pas grand chose pour que tout bascule. Hélas, nous sait déjà qu’un tragique événement va se produire lors d’un trajet en voiture. Forcés à interrompre leur aventure, la production ne tient pas à monter les images, mais on devine leur déception. Dans son émission sur Europe 1, notre confrère Philippe Vandel fait le point !

Plus qu’un moment de convivialité ?

Curieux, certains téléspectateurs de Pékin Express aiment beaucoup le moment de la recherche d’un toit. En effet, vu qu’il est interdit d’utiliser l’argent pour se loger ou pour se déplacer, chaque binôme doit convaincre les locaux de les héberger. Si ce n’est pas le cas, ils devront dormir dehors. Alors, comment faire pour se diriger dans ce pays inconnu dont on ne connait pas le vocabulaire ? Sans cesse interrogé à ce sujet, Stéphane Rotenberg finit par faire cette déclaration assourdissante “Alors, je ne balancerais pas de nom, mais il y a parfois des moments de s*duct**n entre les candidats et leurs hôtes.”

nous tombe de la chaise et aimerait tellement connaitre l’identité de ceux qui ont flanché ! Rien à faire, tout se passe dans Pékin Express reste dans Pékin Express ! D’ailleurs, lui-même n’a pas toujours su ce qui s’était passé pendant cette fameuse nuit. Mais à force, les cameramen finissent par avoir du flair ! “Parfois, les candidats le disent, parfois ils ne le disent pas. C’est normal, c’est leur vie. Mais ça se sent ! La manière dont ils se disent au revoir est un petit plus différente de ce qu’on aurait pu imaginer”

Attention Pékin Express ne devient pas une émission de télé réalité sur l’amour. C’est avant un lieu de partage avec les habitants et de découverte de paysages magnifiques. Du reste, on est souvent ému lorsqu’on découvre à quel point ceux qui n’ont rien ont plus à offrir que les autres. Et puis,avec finesse et diplomatie, Stéphane Rotenberg tient à nous rappeler ce principe “Les candidats arrivent, ils sont hirsutes, fatigués, odorants, voilà… Mais parfois, certains célibataires ont pu se laisser aller. Et… ils ont raison !”

On nous cache tout, on nous dit (presque) rien

Quand on regarde les archives de tous les programmes d’aventure, on se rend compte qu’il a parfois quelques moments magiques. Lorsque les fans de Koh Lanta apprend que Benoît et Jesta attendant un enfant, ils sont vraiment fous de joie. Par contre, Loïc a rapidement nié être en couple avec Lola !

Pour conclure cet article en beauté, nous vous raconte l’anecdote de Antoine de Maximy. Dans son programme J’irai dormir chez vous, il nous raconte avec humeur ce qui s’est passé. “C’était une fois, à Los Angeles, où j’avais passé trois semaines. Ça laisse entendre que je n’y vais pas pour ça, ou alors que je ne suis vraiment pas doué.”