L’ex-candidat des Douze Coups de Midi Paul El Kharrat continue de faire parler de lui. A l’occasion de la sortie de son autobiographie « Ma 153ème victoire » aux éditions Harper Collins, Paul multiplie ses interviews, très actif pour communiquer sur son livre. Mais ce mercredi 9 septembre, sa mère a également pris la parole pour faire des confidences inattendues !

Le jeune Grenoblois de 20 ans est la star incontournable de la rentrée. Il avait ébahi les téléspectateurs de l’émission les Douze Coups de Midi présentée par Jean-Luc Reichmann. On le retrouve sur de nombreux plateau télé et dans les colonnes de nombreux journaux. Il faut dire que Paul El Kharrat fait tout pour la campagne de pub de son livre.

Et ce que souhaite avant tout le jeune homme, c’est de communiquer auprès du public sur son autisme qui a été diagnostiqué quand il avait 16 ans. Atteint du syndrome d’Asperger, Paul a beaucoup de difficultés à interagir avec les autres dans sa vie quotidienne. Pire, il est parfois pris d’accès de colère difficiles à contrôler.

” Paul est différent depuis qu’il a trois ans.”

Ce mercredi 9 septembre, Paul était l’invité de Jean-Marc Morandini avec sa maman Sophie. Sophie s’est ainsi confié sur la façon dont elle vit la maladie de son fils. C’est quand Paul atteint l’âge des 3 ans qu’elle se rend compte qu’il a un comportement différent des autres enfants. Mais elle ne sait pas exactement ce qu’il a. Elle doit attendre les 16 ans de Paul pour que le verdict tombe : Paul est atteint d’autisme.

Ce diagnostic, Sophie le vit alors comme un véritable soulagement : « En ce qui me concerne, j’ai été soulagée parce que Paul est différent depuis qu’il a trois ans. Donc quand à 16 ans, on finit par mettre un nom sur cette différence, on est soulagés. » , explique-t-elle calmement sur le plateau, avant de continuer : « Après, ça ne veut pas dire que c’est plus facile mais au moins, on sait de quoi il s’agit et ce qu’on peut embrayer derrière pour mieux l’accompagner. Le plus dur, c’est de le voir se débattre dans l’incompréhension des codes sociaux qui gèrent notre société. Quand on n’est pas armé pour comprendre, c’est dur, il faut lui expliquer ».

Sa maman fière de son parcours, malgré les obstacles

Malgré les nombreux obstacles auxquels Paul est confronté dans sa vie de tous les jours, Sophie se déclare très fière de la victoire de son fils dans le jeu télévisé de Jean-Paul Reichmann : « (Il) a eu ce courage d’aller contre toutes ses angoisses : le public, les lumières, les yeux fixés sur lui, le bruit, la musique… c’est autant d’agressions qui sont difficiles à supporter pour lui », confiait-elle également en mai 2019 sur le plateau de TF1. Paul n’a jamais caché sa maladie auprès du public des Douze Coups de Midi.

D’ailleurs, Paul a préféré annoncer la couleur tout de suite : « Ça me permettait de planter le décor pour éviter qu’il y ait une quelconque étrangeté qui soit ressentie de la part des autres et que les gens savent ce que c’est » a-t-il ajouté sur le plateau de Jean-Marc Morandini. Au moins, tout le monde était prévenu et le petit protégé de Jean-Luc Reichmann a vite été adopté par le public.