Tous les fans des Douze coups de midi, se souviennent avec émotion du jeune homme Paul qui avait subjugué le public par ses performances. Une culture encyclopédique et une mémoire hors norme qui avaient fait du candidat le troisième plus grand vainqueur de célèbre jeu de TF1. Un jeune Grenoblois atteint du syndrome d’Asperger, une certaine forme d’autisme qui a marqué à sa manière l’histoire des Douze coups de midi. Paul surnommé ” WikiPaul “ avait été capable d’atteindre 152 victoires et 691 522 euros de gains et de cadeaux. Il y a quelques jours, il publiait un livre autobiographique intitulé Ma 153e victoire, qui retrace son extraordinaire parcours et sa participation à l’émission Les douze coups de midi, un long passage dans le programme présenté par Jean-Luc Reichmann qui aura eu une incidence importante sur la vie quotidienne de Paul, lui apportant une immense notoriété.

Paul

 

Dans cet ouvrage, le jeune étudiant explique également à ses futurs lecteurs comment se passe son quotidien et les idées noires qui le traversent parfois. Même si le fait d’être devenu une véritable star lui a apporté beaucoup de bonheur, Paul reconnaît avoir plusieurs fois envisagé de mettre fin à ses jours. ” Parfois, je flirte avec l’idée de suicide. Je suis d’une violence extrême avec les autres et moi-même “ écrit l’auteur dans ce livre qui retrace sa vie. Dans une interview accordée au magazine Ici Paris, le vendredi 4 septembre, l’ancien candidat des Douze coups de midi confirmait à nouveau cette tendance suicidaire “ Comme je n’arrive pas toujours à suivre un chemin linéaire dans mon existence, je me dis parfois que le sens de ma vie m’échappe. Quand je suis dans une phase de crises de violence, de paranoïa, de dépression ou que je ne parviens plus à faire cohabiter docteur Jekyll et Mister Hyde “.

Mais il reconnaît également que le fait d’être reconnu dans la rue et d’être devenu une véritable vedette l’a beaucoup aidé : ” Cette notoriété est positive pour moi ” confie-t-il. Avant de rajouter “ À chaque fois que je sors dans la rue, au moins une personne me reconnaît et cela me fait toujours plaisir. C’est l’occasion de jolies rencontres et d’échanges, ce qui n’était pas forcément inné pour moi avant cette médiatisation “.

Cet ouvrage sorti il y a quelques jours permettra donc de découvrir encore un peu plus le jeune Paul qui aura marqué, par son talent mais aussi par sa différence, l’émission Les douze coups de midi. Mais le jeune homme a également été profondément marqué le célèbre animateur Jean-Luc Reichmann qui s’est véritablement pris d’affection pour son protégé. D’ailleurs malgré son élimination, les deux hommes sont restés en contact. Ils se sont revus en dehors des studios de la Plaine-Saint-Denis. Le mari de Nathalie Lecoultre avait même invité Paul à venir assister au tournage de sa série à succès Léo Mattéï, Brigade des mineurs, lors de prises de vue dans le sud de la France.

Le présentateur emblématique de TF1 ne s’était pas arrêté là puisqu’il avait également préparé une surprise pour Paul il y a quelques semaines. Alors que le jeune homme était présent sur le plateau pour une visite éclair dans l’une des émissions des Douze coups de midi, il avait voulu annoncer à Jean-Luc Reichmann la prochaine sortie de son livre. C’est alors que le papa de 6 enfants avouait, et non sans plaisir, à son protégé, qu’en réalité, il avait déjà été contacté par sa maison d’édition et qu’il avait rédigé la préface de l’autobiographie de Paul qui s’apprêtait à sortir. Un joli cadeau pour l’un des plus grands champions de l’histoire du jeu des 12 Coups de Midi, tant heureux de voir l’affection que Jean-Luc Reichmann lui porte.

 

Le père de Paul se confiait également il y a quelques semaines dans la presse pour dire que son fils continue évidemment à connaître des difficultés relationnelles de par sa maladie, mais que la reconnaissance du public lui faisait le plus grand bien. Après deux premières tentatives infructueuses, Paul serait même prêt aujourd’hui à retenter l’expérience de vivre seul. En plus de ce projet de prendre un logement rien que pour lui, Paul a également une autre idée derrière la tête. En effet aujourd’hui muni d’un joli pactole, le père de Paul lui a conseillé de mettre une grande partie de cet argent de côté. Ce montant important lui permettra peut-être de réaliser son rêve, en ouvrant une librairie comme il le souhaite depuis de nombreuses années.

Concernant ce livre qu’il vient de publier, le jeune homme de 20 ans, diagnostiqué autiste en 2015, considère cet ouvrage comme un travail de sensibilisation qu’il a pu faire grâce à sa visibilité et à sa notoriété. Mais comme il l’avoue avec beaucoup d’humilité, il ne veut pas être considéré comme un porte-drapeau : ” Je ne me considère pas comme un porte-parole. Mais j’espère inspirer d’autres personnes porteuses du syndrome, leur donner envie d’aller de l’avant ” avait-il confié dans une interview à 20 minutes.

Si tout semble sourire à Paul à première vue, le jeune homme ne cache pas souffrir d’une certaine solitude : ” C’est comme ça que j’ai vécu une bonne partie de mon existence : seul, à lire des bouquins. Avant l’émission, les autres n’avaient pas envie de venir vers moi peut-être parce que je ne leur semblais pas aimable. Depuis l’émission, les autres ne viennent pas me voir pour ne pas m’embêter. La raison n’est pas la même, mais je suis quand même seul “ confiait-il au journaliste de 20 minutes, venu l’interroger.

 

L’ouvrage Ma 153e victoire, paru le 2 septembre 2020, raconte donc la vie de Paul El Kharrat un jeune étudiant, autiste asperger, qui est devenu le plus jeune champion de l’histoire des Douze coups de midi. ” Mon cerveau asperger absorbe tout, se gave de nourriture et d’informations, et tu m’offres en retour d’exceptionnelles capacités de mémorisation, et une adaptation criante à la société qui m’entourent. Il est ma force, et mon handicap. Je suis dans la vie tel qu’on m’a vu à l’écran, un extraterrestre de 21 ans “, c’est ainsi, en quelques mots que le jeune homme résume son existence et son passage dans Les 12 coups de midi sur lequel il revient plus en détail dans les pages de son livre et dans lequel il se livre sans concession.