Perdre un enfant est une véritable tragédie. Le journaliste Patrick Poivre d’Arvor le sait mieux que n’importe qui. En 1995, il a traversé une épreuve, le décès de sa fille nommée Solenn. Sa fille souffrait d’anorexie mentale et a mis fin à ses jours alors qu’elle n’avait que 19 ans. Sur son compte Twitter, son père lui a rendu un hommage et diffuse un souvenir : le dernier cliché de sa fille Solenn. Moonlighttour vous dit tout.

Il ne s’en est jamais relevé. Il y a presque 26 ans, le 27 janvier 1995, PPDA affrontait le décès de sa fille Solenn. Sa fille a mis un terme volontairement à sa vie alors qu’elle avait 19 ans et devait composer avec une anorexie mentale. Sur Twitter le 11 décembre dernier, l’ancien présentateur du JT de TF1 lui rend un bel hommage.

Un bel hommage de Patrick Poivre d’Arvor à sa fille

C’est en photo que Patrick Poivre d’Arvor se remémore de sa fille Solenn. La jeune femme est à la montagne, vêtue d’un manteau blanc, les mains au chaud dans des mouffles. Sa sublime chevelure blonde, elle montrait un beau sourire. C’est tout simplement « sa dernière photo », comme le signale le journaliste Patrick Poivre d’Arvor. « Solenn aurait eu 45 ans aujourd’hui, note son père ému. Elle laisse toujours un grand vide mais la Maison qui porte son nom est là pour soulager la détresse de ses petites sœurs de souffrance. »

Une peine encore très vivace

De nombreuses années après cette tragédie, la peine de l’ancienne vedette du JT de 20 heures de TF1 est toujours identique. A l’occasion de l’émission Un jour, un destin en 2017, il expliquait avoir voulu également mourir après le suicide de de sa fille. « Quand je suis allé au commissariat pour le décès de Solenn sur mon scooter, je n’ai eu qu’une pensée, c’est de me jeter contre une voiture dans le sens inverse mais je ne l’ai pas fait. J’aurais pu le faire, avait-il expliqué, très ému, au journaliste de France 2 Laurent Delahousse. C’est comme ça, ça tient à un quart de seconde ou un quart de réflexion en me disant qu’il fallait d’abord que j’annonce cette nouvelle à sa maman et à ses frères et soeurs. »

La Maison des adolescents, une association chère à Patrick Poivre d’Arvor

Le 27 janvier 2021, on célèbrera le 26e anniversaire de la mort de Solenn. Et le plus merveilleux hommage de ses parents Patrick Poivre d’Arvor et Véronique Courcoux est la fondation de la Maison de Solenn, appelée aussi La Maison des adolescents de Cochin qui recueille les adolescents âgés de 11 à 18 ans mais aussi leurs familles. Il s’agit d’un esapce d’accueil, d’information et de prévention, ainsi que de prise en charge et de suivi, d’enseignement et de recherche sur les maladies vécues à l’adolescence, en particulier l’anorexie. Pendant de nombreuses années, Patrick Poivre d’Arvor a peu parler de cette tragédie.