Le départ de Patrick Dupond choque les Français. En effet, son talent de danseur est incontestable. Pourtant, plusieurs épisodes vont noircir sa légende. nous fait le point !

Patrick Dupond a eu plusieurs vies. Dans cet article, on vous raconte en détails comment il est passé de la lumière à l’ombre.

Patrick Dupond, trop jeune pour mourir

Un virtose

Petit, Patrick Dupond avait déjà la tête dans la tête. Alors que sa mère de l’inscrire à des cours de sort, il découvre l’univers fascinant de la danse. Bien plus tard, il confiera avoir vécu la chose comme une reconnaissance “Rétrospectivement, j’ai l’impression de n’avoir commencé à vivre que le jour où j’ai décidé de devenir danseur” Très vite, il atteint un niveau qui va au-delà de toutes ses espérances. Si bien que ses professeurs de l’époque lui conseillent de continuer dans cette voie. Certes, la danse demande de la rigueur et de l’acharnement, mais il va nous prouver qu’il en a à revendre.

Tout d’abord, la rencontre avec Tessa Beaumont et Max Bozzoni sera déterminante. En effet, l’expérience de ce dernier lui sera d’un grand soutien. À peine les premiers pas du jeune Patrick Dupond réalisés, qu’il comprend que l’élève va vite dépasser le maitre. Quelques années plus tard, il va remporter une série de récompenses, dont la première place au concours international de ballet de Varna. À 21 ans, il obtient le grade de danseur détail à l’Opéra national de Paris. Dès lors, il enchaine les tournées et les galas. À cette époque, il collabore avec d’immenses artistes comme Rudolf Noureev ou encore Maurice Béjart.

Une décennie plus tard, il devient le directeur de la section ballet. Hélas, l’expérience ne durera que cinq ans. nous n’en saura jamais vraiment les causes, il va se désigner comme le principal coupable de ce premier couac. Mais son talent est tel que personne ne lui tiendra vraiment rigueur. Du reste, les fans de la première heure sont ravis de le voir à la télévision. Grâce à Prodiges ou Danse avec les Stars, il met son talent au service des nouvelles générations. Ses collaborateurs jurés se souviendront longtemps de son passage. Quand la chorégraphe Marie-Claude Pietragalla apprend sa mort, elle est bouleversée. Comment faire maintenant qu’il n’st plus là ? “Nous gardons précieusement en mémoire tes envols qui semblaient ne jamais finir, tes manèges qui étourdissaient les salles du monde entier, tes pirouettes offertes comme des cadeaux (…) tu as ébloui les regards (…) levé les foules comme aucun grand artiste”

Et là, c’est le drame

À l’aube du nouveau millénaire, Patrick Dupond est un homme brisé psychologiquement et physiquement. Suite à un accident de voiture, il est méconnaissable “134 fractures, trois vertèbres artificielles, la main arrachée, trois fractures du crâne, plusieurs comas” A son réveil, on ne l’épargne pas. Le pire est encore à venir. “Le Professeur qui me dit ‘Patrick, marcher peut-être, danser jamais plus.”

Sauf que Patrick Dupond ne peut et veut pas finir sa vie de cette manière, il raconte ce moment que personne n’oubliera “Lorsque le fauteuil roulant est arrivé dans ma chambre, j’ai refusé tout de suite. Je me suis levé de mon lit et je suis allé à la machine à café. On m’avait dit : ‘Marcher peut-être, danser jamais plus’, et immédiatement avec ce qu’il me restait de visage, j’ai dit : ‘non’. C’est le premier mot que j’ai prononcé.” Quelle belle leçon de courage et d’abnégation ! nous est en admiration !

Quatre ans plus tard, et après des heures d’entrainement avec mentor Max Bozzoni, Patrick Dupond est un homme neuf. Il rencontre et tombe amoureux de Leïla Da Rocha. Elle va l’accompagner jusqu’à son dernier souffle. Même s’il a encore quelques séquelles de l’accident, il sait que c’est un miraculé. Elle comme personne arrive à l’apaiser de ses vieux démons. Il lui doit tout, même parfois plus que la vie “C’est un être de lumière. Je remonte sur scène grâce à elle, à son amour, sa volonté, son opiniâtreté.”

Le dernier combat de sa vie

Dix ans avant son départ tragique, il brisait sur le silence sur ses problèmes de dépendance, et notamment à l’alcool. Là encore, c’est Leïla à laquelle il va s’accrocher comme à une bouée de secours dans les tempêtes. C’est son roc et son pilier. Mais l’amour est-il plus fort que la maladie ?

Hélas, après bravé autant de tsunami, Patrick Dupond s’est envolé rejoindre ses amies les étoiles. Six jours après son départ et moins de vingt-quatre heures après l’enterrement, nos confrères de Public déclare “le petit génie de la danse s’en est allé, victime d’une crise cardiaque survenue au terme d’une grave maladie du pancréas“. Qu’il repose en paix.nous est convaincue qu’il doit être en train de faire danser les anges au paradis !