Ce lundi 25 janvier, Karine Le Marchand présentait un nouveau numéro d’Opération Renaissance. Pour cette troisième émission, les téléspectateurs ont pu y suivre le parcours d’Audrey, jeune femme en situation d’obésité. Celle-ci a appris, pendant le protocole mis en place par les experts du programme, que sa mère s’était suicidée. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de nous va tout vous expliquer.

Audrey apprend le suicide de sa maman

La vie d’Audrey d’Opération Renaissance n’a pas été très facile, c’est le moins qu’on puisse dire. Dans l’émission du 25 janvier, la jeune femme a raconté, à travers un portrait émouvant, sa vie tumultueuse qui ont été la cause de sa prise de poids. En effet, séparée de ses deux premiers enfants après un relation toxique, trompée par le père de ses deux autres enfants, passage en prison, mort de son père, vivant avec une mère alcoolique, elle a vécu de nombreux traumatismes. Pour elle, son salut était tout trouvé dans la nourriture.

Audrey d’Opération Renaissance, jeune mère célibataire de 32 ans, pesait 130 kilos au début de l’aventure. Une situation critique pour elle, qui a décidé que perdre du poids devenait alors obligatoire. Pendant le protocole, la jeune femme a appris le décès de sa mère, avec qui elle entretenait une relation complexe : « J’ai récemment appris le décès de ma mère. Je n’avais pas de super relations avec elle. Je ne pourrais pas dire qu’on avait une relation fusionnelle comme d’autres mères pourraient avoir avec leur fille, leurs enfants […] Elle s’est suicidée par médicaments apparemment ».

Opération renaissance : « Mon bourreau est mort »

Avant de commettre ce geste, la maman d’Audrey lui a laissé un mot pour expliquer son geste. Un mot où elle lui a demandé de lui pardonner, ce que la jeune femme a fait sans hésiter :« Ma mère était beaucoup à l’origine de mes difficultés à vivre, à être quelqu’un. Et mon bourreau est mort, en fait », a-t-elle notamment expliqué. Sur les réseaux sociaux, es réactions des téléspectateurs sur Twitter ont été pour le moins mitigées.

En effet, si certaines personnes peuvent comprendre la haine d’Audrey envers sa maman, d’autres ne comprennent pas du tout : « La violence de cette jeune femme dans son cœur« , « Oh la phrase ‘mon bourreau est mort’.. Elle est terrible ! » pouvait-on notamment lire. Aujourd’hui, la jeune femme a repris les rênes de sa vie et arrêté de compenser avec la nourriture. D’ailleurs, elle a réussi à se délester de 52 kilos à la suite de la chirurgie bariatrique.