Opérée en plein cœur de l’été, Nabilla a du faire face à une interdiction de taille : elle ne doit plus porter son fils pendant deux mois : “Ça m’embête un petit peu. Mais c’est pas grave. Son père le portera. J’ai un bon entourage. Mais le stress monte un petit peu. C’est rien mais je vais regarder mon fils et je ne vais pas pouvoir le porter“.

Evidemment, elle n’a pas mis longtemps à déroger à la règle, ce qui pourrait lui coûter cher : “Hier, je me suis dit j’ai moins mal, je n’ai pas résisté je l’ai porté toute la journée d’hier. Et du coup je ne sais pas si je n’ai pas des points de suture qui ont pété parce que j’ai très mal et je perds un peu de sang” a-t-elle expliqué sur son compte Snapchat. Elle poursuit son propos en indiquant qu’elle devait aller chez le médecin pour voir ce qu’il en est : “Je vais donc aller chez le médecin. J’espère juste qu’on ne va pas me dire qu’il y a un truc qui a pété à l’intérieur et qu’on va devoir encore m’opérer parce que je péterais un câble”

Thomas piqué par un scorpion

Dans le même temps, Thomas a lui aussi eu un moment compliqué, puisqu’il s’est fait piquer par un scorpion. Une terrible aventure que Nabilla a partagée avec ses abonnés sur son compte Snapchat : “On regardait un film avec Paul et Thomas est parti se chercher à boire. Tout à coup ses pailles tombent par terre et il dit : ‘Au secours bébé, au secours ! J’ai trop mal, je vais mourir.’ Thomas n’a jamais mal, il s’en fout normalement. On se regardait avec Paul et on ne comprenait pas. Mais on voyait bien qu’il avait vraiment mal. Il était plié en deux, limite il pleurait. En fait il s’est fait piquer par un scorpion“.

Si Nabilla a vengé son compagnon en tuant le scorpion, de son côté Thomas a fait part de son ressenti sur les réseaux sociaux : “J’étais pieds nus et d’un coup j’ai eu l’impression de marcher sur de la braise ou sur un mégot de cigarette mais puissance dix. Ça m’a brûlé le pied. Je suis tombé et je ne sentais plus mon pied. Là, je vois une bête partir. J’ai marché sur le scorpion… On a appelé un médecin mais il n’y avait rien à faire, pas de médicaments à prendre. Il fallait juste nettoyer la plaie. Je n’ai plus senti mon pied pendant bien quarante-cinq, cinquante minutes”. Finalement, plus de peur que de mal.