Nabilla a-t-elle gagné en maturité ? En tout cas, c’est que revèle son dernier post sur Twitter. On vous dit tout !

Nabilla, une femme qu’on oublie pas

Des répliques cultes

Déjà sept ans ! En effet, participante des Anges de la télé-réalité, Nabilla s’est rapidement démarquée des autres candidats. Tout d’abord, c’est sa plastique que les internautes remarques. Très vite, ses propos vont rester dans les annales de l’émission. Son cultissime “Allo ! Non mais allo quoi !” est rentré dans le langage courant. Pire, toutes les générations s’en servent pour exprimer la surprise face à des situations incongrues. De plus, dans sa vie sentimentale, la jeune femme a défrayé la chronique. Son couple avec celui qui est devenu son mari a longtemps fait la une de la presse.

Du reste, en 2014, Nabilla expliquait à nos confrères JDD sa vision atypique de la beauté. Impossible pour elle de relier les notions d’intellect et de physique. “Quand on est belle, on reste trop concentrée sur ses produits, ses extensions, ses ongles pour avoir le temps de penser à autre chose. C’est le privilège des moches, elles n’ont que ça à faire.” Ses propos avaient fait scandale. Mais pour autant, Nabilla en assumait chaque virgule. Après tout, on ne peut pas plaire à tout le monde !

En route pour une nouvelle vie ?

Exilée à Dubaï, Nabilla devient une femme d’affaires hors-normes. Via les réseaux sociaux, elle place des marques de cosmétiques et le succès est toujours au rendez-vous. Suivie par toute une communauté de fans aux quatre coins du monde, elle adore échanger avec eux. Maman comblée d’un petit Milann, elle ne manque jamais une occasion de partager les progrès de celui-ci. Aussi, quand on l’interroge sur son passé ou bien sur son ascension fulgurante, elle semble avoir un peu évolué dans sa manière de penser.

En effet, tout récemment, la futur trentenaire reprend une internaute assez violemment. Comme le ferait une maman, en somme. Le débat se concentre alors sur l’abandon des études. “Je ne peux pas te laisser dire ça si c’était à refaire je ferai des études sans hésiter ! C’est un bagage essentiel pour réussir dans la vie n’en doute jamais.” Pour la première fois, Nabilla évoque son parcours avec une certaine gêne.

Emue, même si elle considère avoir une vie ben remplie, elle déplore manquer de culture générale. Teintée de regret, sa déclaration va surprendre tous ceux qui la suivent depuis des années “J’ai fait de mes faiblesses une force mais j’aurais préféré commencer avec ce bagage.” Une belle leçon de vie comme on aimerait en découvrir plus souvent !