Il y a quelques jours, Laurent Ruquier revenait sur l’arrêt de son émission du samedi deuxième partie de soirée sur France 2, On n’est pas couché. Lors de cette interview, le célèbre animateur et producteur expliquait son besoin de se tourner vers de nouveaux challenges et de se donner des nouveaux défis. Dans le magazine Télé 2 Semaines, il est revenu sur quelques moments cultes du célèbre programme.

Diffusé pour la première fois sur les écrans, le 16 septembre 2006, On n’est pas couché présenté par Laurent Ruquier et produit par Catherine Barma a durant près de 14 ans été l’un des rendez-vous hebdomadaires des plus importants en télévision. Une émission qui remplaçait un autre programme culte sur la même chaîne à la même heure : Tout le monde en parle, avec Thierry Ardisson aux commandes. Ces deux shows télévisés avaient la particularité du mélange des genres et d’inviter sur le plateau, des gens venus d’horizons bien différents et de souvent créer l’événement. Si dans Tout le monde en parle, on se souvient de scènes mémorables, comme l’écrivain Simon Liberati qui était arrivé très alcoolisé sur le plateau, ou de l’actrice Milla Jovovich qui avait quitté l’émission en plein tournage en jetant son verre à travers le plateau, On n’est pas couché a aussi connu de grands moments de télévision.

Laurent Ruquier se souvenait d’une soirée particulièrement difficile où Muriel Robin avait décidé de mettre un terme à l’interview et de quitter les studios de France 2. Une soirée qui avait tourné au cauchemar pour le présentateur, car quelques minutes auparavant, c’était Bernard Tapie qui avait lui aussi quitté les lieux.

Les invités de ce soir-là étaient mis sous le feu des questions de Michel Polac et d’Éric Zemmour qui étaient tous deux connus pour ne pas avoir leur langue dans leur poche, et ne pas être particulièrement tendre avec les célébrités qui passaient sur le plateau afin de faire leur promotion. Laurent Ruquier revenait donc avec émotion sur ce départ de Muriel Robin qu’il attribue à l’état d’esprit dans lequel se trouvait l’humoriste à l’époque. L’ancien partenaire de Pierre Palmade et de Michèle Laroque, vivait visiblement une période trouble et n’était pas au top de sa forme. Si d’habitude, elle est plutôt ce qu’on peut appeler une bonne cliente, ce jour-là visiblement quelque chose n’allait pas. Avec le recul, et les confidences de Muriel Robin par la suite on comprend mieux qu’elle vivait une sorte de passage à vide qui la fragilisait et l’empêchait d’être véritablement dans son état normal. Un événement dont Laurent Ruquier se souvenait visiblement très précisément.

Dans un premier temps, ce soir-là, c’était Bernard Tapie qui avait tout d’abord quitté le plateau. Lassé des questions à charge posées par les Polac et Zemmour. ” Refaire des clichés sur des affaires d’il y a 22 ans !!! Vous vous nourrissez de clichés que vous avez vous-même créés ” affirmait l’ancien président de l’olympique de Marseille et ancien ministre, n’en pouvant plus de devoir une fois de plus répondre au sujet d’”affaires ” dans lesquelles il avait été impliqué. L’homme d’affaires avait donc décidé d’arrêter l’émission et est parti.

Laurent Ruquier essayait de calmer les choses en revenant à l’interview de Murielle Robin qui était présente à l’antenne pour faire la promotion d’un coffret de DVD rassemblant 4 de ses spectacles. Visiblement, très choquée des événements qui venaient de se produire sur le plateau, l’humoriste semblait très mal à l’aise. “ C’est très difficile d’être témoin de ça. Il y a de l’humain. Je ne sais pas qui a tort ou qui a raison mais c’est extrêmement désagréable d’être témoin de ce genre de chose. Parce que peut-être que cet homme qui est parti, que je ne connais pas, peut-être qu’il a mal ” affirmait la comédienne, s’adressant à Laurent Ruquier. Murielle Robin décidait d’ajouter : ” Vous me posez des questions, si je ne peux pas vous répondre tout de suite, c’est que je suis à ce qui vient de se passer. On n’est pas des machines. Simplement, c’est tout “. Ce que l’animateur comprenait bien en espérant que l’incident soit enfin clos. Mais les choses allaient se terminer de manière bien différente. “ Là, en l’occurrence mon coffret… ! “ affirmait Muriel Robin comme pour dire qu’il ne s’agissait plus d’une priorité.

Laurent Ruquier, bien décidé à apaiser l’ambiance, tentait de convaincre Murielle Robin que Bernard Tapie savait à quoi s’attendre et qu’il avait eu droit à un débat honnête. Mais pour l’artiste, son jugement était bien différent : ” Quelqu’un qui pense venir à un divertissement, est surpris et qu’il le vive mal… (..) mais ce qui m’intéresse, c’est moi… Je dis juste que c’est très difficile de parler du coffret, d’être légère, je suis là pour être drôle “. Mais alors que les choses se calmaient, Michel Polac intervenait pour critiquer l’analyse de Murielle Robin. La goutte d’eau qui allait faire déborder le vase. N’y tenant plus de l’ambiance sur le plateau et se sentant elle aussi attaquée, Murielle Robin reprenait la parole ” Si ça vous ennuie pas Laurent, vous allez faire le plateau avec quelqu’un d’autre. Je vais aller respirer un petit peu parce que j’aime quand je suis en télé être polie et drôle à ma façon et pour ça, j’ai besoin de me sentir aimée, et ce n’est pas le cas ici “. Des explications données avant de quitter définitivement le plateau et de mettre un terme à l’interview.

Muriel Robin

Un moment et une soirée dont Laurent Ruquier se souviendra longtemps tant cette émission avait marqué les esprits. Des clashs qui font en réalité partie d’une longue liste de confrontations musclées entre les chroniqueurs de On n’est pas couché et des invités par toujours prêts à affronter des attaques justifiées ou non. Éric Zemmour, Éric Naulleau, Natacha Polony, Audrey Pulvar, Yann Moix, Aymeric Caron et bien d’autres ont presque tous, un jour ou l’autre eu de vifs échanges avec des personnalités présentes sur le plateau de France 2. Des échanges qui très souvent créaient le buzz pour assurer également une belle audience à On n’est pas couché.

Aujourd’hui, Laurent Ruquier a tourné la page et prépare donc son retour sans préciser son nouveau projet, que l’on découvrira à la rentrée dans quelques jours.