Moundir n’oubliera jamais les dégâts que peuvent faire la Covid-19. Sur les réseaux, il montre que ce ne sont pas ceux auxquels on pense de prime abord.

Moundir a été victime d’une forme grave de la Covid-19. Une nouvelle preuve que la pandémie ne touche pas que les plus âgés ou les plus vulnérables d’entre nous. L’ancien aventurier de Koh-Lanta s’est retrouvé à l’hôpital dans un état critique. Sous assistance respiratoire à cause du manque d’oxygène dans son sang, Moundir était aux portes de la fin et pendant une semaine, toutes les craintes étaient de rigueur. Heureusement, le voilà enfin sorti d’affaire. Mais son corps garde les séquelles de la longue hospitalisation. Cependant, c’est avec une image terrible de son bras que Moundir montre la réalité de son hospitalisation à ses abonnés.

Moundir partage l’évolution de son état de santé avec ses abonnés sur Instagram

Le 25 mars dernier, c’est l’épouse de Moundir, Inès, qui communiquait à propos de l’état de santé de son mari. Dans un état grave mais stable, il risquait de se faire transférer dans un service de réanimation. En effet, les variants de la Covid-19 sont si virulent que l’état d’un patient peur se détériorer très rapidement. Encore pas rapidement qu’avec la forme “originale” du virus, alors que c’était déjà très rapide. Les services hospitaliers n’ont de cesse de répéter que la plus grande vigilance est à observer pour se protéger et protéger ses proches. Et Moundir est malgré lui la preuve que toutes les précautions ne suffisent pas toujours.

La Covid-19 a mis Moundir au plus bas. Pendant une semaine entière, il ne pouvait pas discuter avec ses fans sur les réseaux sociaux. Sous oxygène, il a frôlé la mort et reprend doucement des forces. Il faudra néanmoins attendre qu’il puisse retrouver suffisamment de forces pour le faire. Car encore il y a quelques jours, Moundir n’était pas tiré d’affaire.

Quelques jours après les messages de sa femme, plus précisément le 1er avril dernier, Moundir partageait un message qui faisait à la fois très peur et qui a à la fois soulagé sa communauté. En effet, il disait avoir enfin dépassé le pire. Mais ce faisant, il avoue également qu’il avait accepté son destin et regarde la mort en face. Moundir n’a jamais rien lâché mais les médecins lui ont dit que ces poumons été atteint à plus de 75%. Au moment de son message, l’ancien aventurier de Koh-Lanta explique qu’il ne peut pas encore marcher sans son aide respiratoire. Mais il prend malgré tout le temps de remercier ses fans pour leurs soutiens et prières. Ainsi que sa femme et ses enfants pour avoir été sa lumière dans l’obscurité de la maladie.

Enfin sorti d’affaire mais toujours sous surveillance médicale, Moundir a partagé une première image de lui. Sur son compte Instagram, c’est une partie terrifiante de son bras qu’il expose à la vue de tous. L’on aurait pu croire que pour montrer la férocité des nouveaux variants de la Covid-19, Moundir puisse se mettre à parler et ainsi montrer qu’il était essoufflé. Mais il doit être encore trop faible pour pouvoir faire cette démarche sans que cela lui coûte toute son énergie. L’on aurait pu croire encore que Moundir puisse raconter ses états de fatigue et détailler le récit de ses longues nuits à l’hôpital. Mais il a voulu commencé par dévoiler une photo choquante, celle de son bras couvert d’un immense bleu. Le résultat de multiples perfusions, injections, prélèvements, des piqures en tout genre.

Une image impressionnante

Les fans sont estomaqués par cette image. Non seulement c’est une image dure mais c’est surtout une image à laquelle l’on ne pense pas quand on imagine un malade de la Covid-19. De quoi marquer les esprits et faire réagir la Toile.

La convalescence de Moundir continue et il est heureux de pouvoir le dire haut et fort. Sa femme, ses enfants et sa communauté de fans ont été des soutiens sans failles sans qui il n’aurait pas pu continuer à se battre. Si un homme aussi fort que lui a pu se retrouver à terre, combien ne se seraient pas relever ? Sa combativité légendaire fait encore une fois ces preuves. Néanmoins, elle remet à tous une vérité en face : celle que les variants de la Covid-19 sont beaucoup plus dangereux. La pandémie dure depuis plus d’un an déjà mais avec ces nouveaux variants, c’est comme si une nouvelle pandémie se substituait à la précédente. Nous devons tous rester vigilant pour ne pas perdre cette guerre d’usure contre le virus de la Covid-19.