Le comité de Miss France 2021 a tranché ! Cette participante ne pourra pas représenter sa région, la Guadeloupe. On vous dit tout !

Découvrez les coulisses de l’émission

Participer à cette aventure, c’est un travail de longue haleine. De fait, des concours sont organisés dans toutes les régions de France pour trouver la perle. Celle qui sera digne d’en porter les couleurs devra également montrer ses valeurs. Après les défilés dans des tenues de princesse ou estivales, les concernées ne s’arrêtent pas. Elles doivent également préparer un petit discours qui met en avant ses combats. Très apprécié des téléspectateurs ou du jury de Miss France 2021, ce dernier fait souvent la différence lors du vote final.

Quand elle apprend qu’elle est sélectionnée pour Miss France 2021, Anaëlle Guimbi se sent pousser des ailes. En effet, la jeune femme se voit déjà avec l’écharpe autour du cou. Il faut comprendre que pour les participantes, c’est souvent un rêve de petite fille. Plus motivée que jamais, elle sait que rien plus ne pourra l’arrêter jusqu’à la victoire. Du reste, sur son compte Facebook, ses soutiens ne tarissent pas d’éloges sur son parcours. Pourtant, il y a quelques heures, la sentence est tombée. Et elle est irrévocable. En décidant de l’évincer du prestigieux concours, le comité a semé la panique sur les réseaux sociaux.

Pas diffusée, Miss France 2021 déjà boycotté ?

Il y a presque un an, Anaëlle Guimbi publie un post pas comme les autres. Recouverte presque entièrement de fleurs, la jeune femme est toute sourire. Et pour cause. Grâce à ce cliché artistique, elle prouve son engagement auprès des patientes atteintes du cancer du se in. Cette cause, la jeune femme l’a dans la peau et elle en est fière. Hélas, une fois découvert par le comité de Miss France 2021, la photo ne passe pas. Pire, elle devient un motif d’exclusion. Dès lors, le débat fait rage parmi les internautes. Certains menacent de boycotter l’émission. D’autres remettent en question les règles drastiques du concours.

Face à la polémique, Anaëlle Guimbi ne manque pas de courage. Même si elle confie ne pas regretter la photo, elle considère que son comité “n’est pas fautif, je suis la seule responsable de mes actes” Le body panting a dévoilé une partie de son anatomie. Donc, en se présentant à Miss France 2021, elle courrait un risque. Celui de ne pas respecter à la lettre le règlement strict de Miss France. Digne et bonne joueuse, elle souhaite que son histoire serve d’exemple aux futures générations de participantes. Enfin, plus que jamais résolue à se battre aux côtés des malades, elle ne regrette rien. En guise de pied de nez à ses détracteurs, elle se dit prête à recommencer demain s’il le fallait ! Pour sûr, nous allons entendre parler d’elle.