Depuis le début du mois de juillet, France 2 diffuse une nouvelle saison de son jeu culte « Ford Boyard ». Les équipes de production ont proposé à Marlène Schiappa de participer à l’émission. La nouvelle Ministre chargée de la citoyenneté se serait bien laissée tentée mais elle a finalement refusé. Explications.

Le 11 juillet est une date que tous les fans de Fort Boyard attendaient de pieds fermes. En effet, une nouvelle saison du programme culte de France 2 était de retour. Après beaucoup de doute, les équipes de production ont pris la décision de lancer une 31e saison de l’émission. Cette année, on compte de nombreuses innovations. De nouveaux personnages font leur apparition, il y a aussi de nouvelles épreuves. Des mesures de sécurités spécifiques ont été mises en place en raison de la crise du Covid-19. La production a dû s’adapter.

Une nouvelle saison très spéciale

Olivier Minne était très heureux que le programme puisse se dérouler. Quelle joie de retrouver le Père Fouras mais aussi Passe-Partout. Ils ont pu accueillir les participants en quête d’argent pour des associations. Ils ont tellement été au bout d’eux-même que certains se sont blessés comme Capucine Anav, ce fut aussi le cas de Claude Dartois, le héros de Koh-Lanta. Les médecins ont même dû le soigner. Pourquoi Marlène Schiappa n’a pas voulu participer à un jeu si populaire ?

La crainte d’un lynchage sur les réseaux sociaux

Les risques de blessure n’expliquent pas la non-participation de Marlène Schiappa à l’émission, ni la peur des animaux. Le fait d’être ministre ne semble pas être un frein non plus. Elle était vraiment très tentée de participer à l’émission qu’elle aime beaucoup. « J’ai été invitée à participer à l’émission Fort Boyard. J’ai décidé de ne pas y aller, alors que ça m’aurait vraiment fait plaisir », regrette-t-elle dans une interview accordée, il y a quelques jours au magazine Télé Loisirs. La raison ? « Je me suis dit : ‘C’est la porte ouverte à un véritable lynchage’. Sur les réseaux sociaux, tout est mal interprété, il n’y a pas de recul », indique-t-elle. La ministre dit les choses franchement. Ses prises de position très affirmée font qu’elle est très exposée et souvent critiquée sur les réseaux sociaux et elle en a marre de cet acharnement.

L’été dernier, elle a subi de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux parce qu’elle s’est rendue sur le plateau de BFMTV avec une robe, une robe sobre pour moi, mais ‘digne de la télé-réalité’ pour certains », souligne-t-elle, avant de rager : « Si vous mettez du rouge à lèvres et une robe décolletée, cela signifie que vous êtes stupide ? On ne se dit pas que vous méritez d’avoir des responsabilités, réfléchir, aimer la lecture et lire de la philosophie ». Si Marlène Schiappa avait participé à l’émission, cela aurait été inédit. La seule femme politique qui y a participé alors qu’elle avait cessé ses fonctions est Cécile Duflot en 2019. Un choix très critiqué. « Je ne le referai pas », précisait-elle récemment, même si elle en conservait un bon souvenir.