Malika Ménard jouerait-elle sur deux tableaux ? Ses fans se posent effectivement la question à la suite d’une publication sur son compte Instagram. Car la jeune femme poste une image de son corps en maillot de bain. Une photo dans laquelle elle est absolument parfaite et correspond en tout point à l’image idéale des femmes dans les magazines. Pourtant, Malika Ménard vient de sortir un livre qui aborde le problème des complexes physiques. Alors, ses fans se demandent dans quel camp joue-t-elle ? Créer des complexes à ses abonnés est-il l’un de ses buts ? Lui permettra-t-il de vendre davantage de livres ? Ou bien est-elle fausse dans son ouvrage ? Autant de questions qui lui tombent dessus à la suite de cette publication. Une vive polémique entour à présent l’ancienne Miss France.

Malika Ménard ouvre un débat d’idées sur les complexes physiques d’une façon peu conventionnelle

Malika Ménard n’avait sans doutes pas imaginé se retrouver ainsi dans un tourbillon de critiques et de questions. Mais au fond, cela ne fait-il pas partie de la réflexion présente dans l’ouvrage de la jeune femme ? En effet, les complexes n’appartiennent pas qu’aux femmes qui ne cumulent pas tous les critères de beauté dans les magazines. Car plus l’on approche de ce à quoi l’on aspire ressembler, et plus l’on peut se perdre et s’enfermer justement davantage dans la prison mentale tenue par les complexes physiques.

Pour Malika Ménard, bien que nombreux de ses fans l’imaginent sans complexes, c’est aussi important qu’elle puisse poster une photo d’elle en maillot de bain sans se sentir gênée. Les images sont donc souvent trompeuses. Malika Ménard a effectivement une silhouette ravissante, cela ne signifie pas pour autant qu’elle se sent bien dans son corps. Mais faire la différence entre son sentiment et l’image que nous renvoyons aux autres ce n’est pas une mince affaire.

L’ancienne Miss France suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux

Malika Ménard tente d’expliquer ce clivage entre nos pensées et l’image que nous revoyons aux autres dans son livre. Traiter des complexes physiques c’est admettre que la partie extérieure du problème n’est que la partie visible de l’iceberg. Le plus gros morceau étant dans la tête et dans les constructions des schémas de pensées. De plus, ces schémas ne nous appartiennent pas forcément mais nous les faisons notre pour nous intégrer à la société. Et c’est là un écart supplémentaire entre le “réel” et nos sentiments. Un écart qui est susceptible de générer du malaise, évidement.

En revanche, il faut bien admettre que dans la publication Instagram de Malika Ménard, sont très loin de se trouver toutes ces réflexions. Il s’agit plutôt d’une images qui va faire complexer un paquet de ses abonnés alors qu’elle prône l’idée de s’assumer librement. Ainsi, ce sont des centaines de critiques qui s’abattent sur l’ancienne Miss France. Mais après tout, avons-nous la moindre idée de la façon dont se voit Malika Ménard ?