Sara, l’une des candidates emblématiques de Koh-Lanta, a posté un message particulièrement touchant sur les réseaux sociaux. La rédaction de nous va vous expliquer ce qu’elle a dit.

Une blessure pendant Koh-Lanta qui ne s’enlève pas

Si vous suivez Koh-Lanta depuis de nombreux années, vous connaissez sûrement Sara Koh-Lanta. Participante lors de l’édition 2012, elle a fait son retour en 2020 aux côtés de Moussa, Ines ou encore Claude. D’ailleurs, la candidate s’était distinguée par sa phrase culte : Y’a pas de fatigue qui soit !« . Malheureusement pour elle, sa deuxième participation s’est terminée plus tôt que prévu. Victime d’une mauvaise chute, elle a été contrainte de quitter la compétition en raison d’une éventration au niveau de la jambe.

Une blessure qui lui a contraint de devoir se faire opérer en rentrant de Koh-Lanta : « Quand je suis rentrée, j’ai suivi des examens médicaux. Il fallait que je me fasse hospitaliser et opérer en urgence. Donc ce n’était pas un petit mal… J’ai été hospitalisée une semaine et ça m’a valu cinq mois de convalescence. J’ai fait une éventration abdominale ». Si elle pensait que ça allait suffire pour guérir, la mère de famille ne s’est visiblement toujours pas remise.

Une situation difficile à vivre pour Sara

Sur son compte Instagram, Sara de Koh-Lanta a posté une photo d’une radio de ses jambes et plus particulièrement de ses genoux. Pour expliquer pourquoi elle a fait ça, c’est pour répondre aux internautes qui lui demandent comment elle allait : « A gauche un genou normal et à droite un genou en souffrance. Voilà un an que je subissais la pose d’une prothèse totale… Victime d’une algodystrophie depuis, je ne souhaite à aucun sportif cette pathologie qui peut durer jusqu’à 2 ans« , a-t-elle notamment expliqué en légende de son cliché. Une situation difficile à vivre pour elle, qui estime que sa vie n’a « plus aucun sens » depuis sa blessure.

Mais Sara peut compter sur ses proches pour pouvoir traverser cette difficile épreuve, et c’est ce qui lui permet de tenir encore : « La seule chose positive, c’est d’avoir une équipe exceptionnelle, c’est d’avoir un mari extraordinaire et des enfants en bonne santé et une fanfan qui prie le bon dieu chaque semaine pour que ça s’arrange… Alors, je dirais que dans les malheurs, il y a toujours de la positive attitude à en retirer ». La rédaction de nous est admiratif du courage de l’ancienne candidate de Koh-Lanta.