Lola Marois ouvre son cœur. Chamboulée par la situation actuelle, elle va confier toutes ses peurs et angoisses à nos confrères !

Lola Marois comme on ne l’a jamais entendu

Que de scoops !

Lorsqu’on est marié à un personnage haut en couleurs comme Jean-Marie Bigard, on sait que tout ne sera pas un long fleuve tranquille. En effet, souvent critiqué par ses pairs, l’humoriste essaie de s’en accommoder. En coulisses, son épouse avoue que cela peut jouer en sa défaveur. Dans cet article, nous vous racontait justement à quel point sa sensibilité était un motif de dispute entre eux. Pourtant, tout n’a pas toujours été comme ça. En exclusivité, Lola Marois va revenir sur le début de leur histoire et expliquait comme celle-ci évolue avec le temps.

“À l’époque pour moi, il était immortel et moi aussi. J’avais 29 ans quand je suis tombée enceinte et à 29 ans pour moi, j’avais la vie devant moi, lui aussi, il avait la cinquantaine, mais c’était pas grave.” Rappelons qu’entre Lola Marois et son amoureux, il y a une grande différence d’âge, soit presque trente ans. Loin de se faire du souci sur cet aspect, la comédienne estimait alors avoir tout le temps du monde pour l’aimer et le chérir jusqu’à ce que le pire arrive. Après tout, c’est la base du mariage !

Un stress permanent

“Puis, plus les années passent et plus on se rend compte que personne n’est immortel, même moi-même je ne suis pas immortelle” déclare-t-elle des sanglots dans la voix. Alors, qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’elle change totalement de philosophie. Où est passée la jeune femme insouciante qui voulait brûler la chandelle par les deux bouts ? Elle ne le dira pas. Par contre, la description que Lola Marois va faire de son cher et tendre Jean-Marie en dit un peu plus aux lecteurs de nous“c’est quelqu’un qui est excessif dans tout, c’est pas quelqu’un qui est extrêmement prudent dans son quotidien (…) [il) ne se ménage pas.”

Il y a encore quelque temps, des rumeurs sur les probables ambitions politiques de ce dernier avaient fait la une. Qu’elles soient avérées ou non, Lola Marois sait que quand il a une idée en tête, il va jusqu’au bout de celle-ci. D’ailleurs, un magasin n’avait pas hésité à la déguiser en Première dame, histoire de voir si elle cautionnait ce genre de projets. Aussi, Footix s’aperçoit qu’elle a changé radicalement sa manière de voir les choses. “En sachant que l’issue peut être triste et je m’y attends. Je prie pour le meilleur et je me prépare au pire.” Une belle leçon !