Loana est encore une fois hospitalisée depuis le 26 mars dernier. Sylvie Ortega Munos résume la situation de façon tranchante.

Loana est retournée à l’hôpital ce 26 mars. Depuis quelques mois, l’ancienne star du Loft y a fait des allers-retours pour s’y faire aider. Psychologiquement et physiquement, la gagnante de la première télé-réalité diffusée en France n’était pas au top de sa forme. S’en suivirent des polémiques incessantes qui ne l’ont visiblement pas aidée à se remettre d’aplomb. Ce 26 mars, c’est dans un logement qu’elle louait en Airbnb qu’elle a été retrouvée inconsciente.

Alors, Sylvie Ortega Munos a de nouveau été sollicitée pour donner son opinion à ce sujet dans TPMP. Il faut dire qu’elles ont été très proches toutes les deux. Pourtant, elles sont à présent si fâchées que rien ne pourra les rabibocher. Et Eryl Payer, l’un des plus anciens amis et des plus proches de Loana y veillera. Car c’est la présence de Sylvie Ortega Munos dans la vie de Loana qui a, selon lui, causé à la star de Loft Story tout ces tracas.

Loana pourra-t-elle se relever une nouvelle fois ? Son ancienne amie en doute fortement

Sylvie Ortega Munos et Eryl Prayer ont été les interlocuteurs privilégiés de TPMP pour avoir des nouvelles de Loana. Avant sa première hospitalisation, c’est aux côtés de celle qui se présentait comme son agent qu’elle s’était rendue en plateau. Mais après cela, Loana a accusé Sylvie Ortega Munos de l’avoir empoisonné aux médicaments, d’avoir provoqué son hospitalisation. S’ne est suivie une guerre ouverte entre les deux femmes. Et Loana a mandaté Eryl Payer, un ami de confiance, pur la défendre face à elle. Toute cette histoire a pris des proportions grandioses. TPMP a suivi tous les détails pour donner toutes les dernières nouvelles aux téléspectateurs et aux fans de Loana. Aujourd’hui encore, Sylvie Ortega Munos et Loana ne sont pas réconciliées. Mais Cyril Hanouna estime important qu’elle puisse continuer à s’exprimer sur ce sujet, contrairement à l’avis d’Eryl Payer.

Les propos de la vidéo ci-dessus ne sont pas les derniers en date de Sylvie Ortega Munos sur le sujet. En effet, elle était l’invitée de TPMP ce 1er avril encore une fois. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les internautes n’étaient pas du tout contents de la retrouver en plateau. Twitter est couvert de messages grossiers à son encontre. Que ce soit par rapport à sa voix, à son physique ou par rapport à ses propos, tout le monde y va de son commentaire désobligeant. Mais il faut également avoué que cela ne les empêche pas de regarder TPMP quand elle se rend sur le plateau, bien au contraire.

Une soirée de plus en proie aux médicaments

Le public espérait aussi avoir des nouvelles de Loana qui a donc été hospitalisée ce 26 mars. La vedette de la première saison de Loft Story a été retrouvée inconsciente par le propriétaire de son logement Airbnb. Quand il a voulu prendre de ses nouvelles en frappant à la porte, elle ne répondait pas. Pourtant, son chine aboyait et la télévision était allumée. Il s’est donc permis d’entrer pour s’assurer que tout allait bien. La découvrant inerte sur le canapé, il appelait donc immédiatement les pompiers.

Sylvie Ortega Munos tourne complètement le dos à Loana

À la suite de sa première hospitalisation, elle était ressortie plus forte et plus décidée que jamais à se reprendre en main. Mais elle a donc replongé et ses fans s’inquiètent de pouvoir la voir un jour se relever complètement. Heureusement, Eryl Prayer y croit dur comme fer. Selon lui, elle va aller de mieux en mieux car elle s’est installée chez son ami Nicolas et qu’ils ont ensemble un projet commun. L’ancienne star du Loft va ouvrir un cabaret ! Selon lui, cela va lui permettre de garder la tête froide malgré les polémiques.

Mais pour Sylvie Ortega Munos, Loana est une cause perdue. Celle qui était pourtant son amie proche refuse de la laisser s’en tirer si facilement. Après avoir reçu des “couteaux dans le dos” de la part de Loana, elle rétorque. Ainsi, elle estime que Loana est une personne qui ne peut pas réussir à se sortir de sa condition. Elle serait totalement accro aux médicaments et ne voudrait pas réellement s’en défaire.