Johnny Hallyday : Alors qu’il s’apprête à revenir sur scène au Bataclan et dans plusieurs Zéniths de France, Jean-Louis Aubert s’est confié sur ses amitiés dans le showbusiness. Il est notamment revenu sur une étonnante phrase que lui aurait dite Johnny Hallyday. Rendez-vous à la page suivante >>

 

 

Jean-Louis Aubert fait son grand retour sur le devant de la scène musicale. Cinq ans après la sortie des Parages du vide, qu’il avait réalisé en collaboration avec l’écrivain Michel Houellebecq, le chanteur de 64 ans s’apprête à dévoiler un nouveau projet musical. Le 15 novembre prochain, ses fans pourront découvrir son double-album baptisé Refuge. Rendez-vous à la page suivante >>

 

 

Une compilation de titres dans laquelle ils retrouveront le single Où je vis, déjà dévoilé. Mais qui dit sortie d’un nouveau disque dit évidemment marathon promotionnel ! Dans les colonnes de Gala, l’ancien leader du groupe Téléphone a donc accepté d’évoquer ses amitiés avec des stars de la chanson française, à commencer par Johnny Hallyday. L’ancien acolyte de Louis Bertignac s’est d’ailleurs souvenu d’une étonnante anecdote concernant l’idole des jeunes.

Quand Johnny Hallyday perdait confiance en lui

Rendez-vous à la page suivante >>

 

 

Jean-Louis Aubert s’en souvient : à chaque fois qu’il croisait le papa de David, Laura, Jade et Joy, ce dernier lui « sortait une phrase miraculeuse ». En témoigne le 14 juillet 2000 où, juste avant un concert au pied de la Tour Eiffel, le rocker décédé à 74 ans l’a interpellé d’un air grave. Rendez-vous à la page suivante >>

 

 

« Jean-Louis, je crois que je n’ai pas de couilles », aurait-il lancé, accoudé à un bar, au natif de Nantua, dans l’Ain. Surpris, l’interprète de New Yorkavec toi aurait alors tant bien que mal tenté de lui remonter le moral, en lui notifiant notamment que chanter devant 500 000 personnes demandait un sacré courage.

Mais ce soir-là, le défunt mari de Laeticia Hallyday avait manifestement réponse à tout. « Non, si j’avais des couilles, je partirais instantanément au Nicaragua », aurait-il à son tour lancé au papa d’Arthur. Un souvenir impérissable aux yeux de Jean-Louis Aubert, qui l’assure : Johnny Hallyday avait « vraiment la classe ».