Invité de Maxime Guény dans “Un éclair de Guény”, diffusé sur VL Media et MCE, Sylvain Mirouf a fait une déclaration étonnante sur les Z’amours. En effet, c’est lui qui aurait été choisi pour succéder à Jean-Luc Reichmann. Explications.

Sylvain Mirouf a refusé la présentation des Z’amours

Au micro de Maxime Guény, Sylvain Mirouf a déclaré qu’il aurait pu reprendre la présentation de l’émission phare de France 2 : Les Z’amours. En effet, après le départ de Jean-Luc Reichmann pour TF1, les dirigeants de la chaîne voulait qu’il reprenne le jeu : “On m’avait proposé d’animer Les Z’amours, quand Reichmann est parti ! C’était moi qui devais le reprendre” a-t-il déclaré. Pour autant, pas question pour lui d’accepter la proposition de France 2, il ne se sentait pas à l’aise avec le concept de l’émission :“Je suis très mal à l’aise avec le fait que des gens qui viennent en couple se ridiculisent sur des moments de vie intime ! Ça me dérange, ça…”.

Sylvain Mirouf explique ensuite qu’il était bien trop intègre pour pouvoir rentrer dans l’intimité des gens et d’en faire une rigolade par la suite : “Si tu me dis quelque chose, en me disant de ne le répéter à personne, je le jure, je vais l’oublier !”. D’ailleurs, il avait déjà participé aux Z’amours en tant que candidat : “Ils m’avaient fait faire un prime spécial Les Z’amours, je ne voulais pas y aller, je déteste parler de ma vie privée dans les médias, mais j’ai fini par le faire. Mais je ne suis pas à l’aise avec ça !”. Finalement, c’est Tex qui a repris le flambeau de l’émission et depuis 2018, c’est évidemment Bruno Guillon que le public retrouve chaque jour.

Sylvain Mirouf privé de sa fille, une situation difficile

Après une difficile rupture, Sylvain Mirouf a été privé de sa fille du jour au lendemain. D’ailleurs, en pleine procédure avec son ex-femme, il n’a pas entendu le son de sa voix depuis très longtemps : “J’ai le coeur en miettes. J’ai traversé quasiment trois ans d’arrêt de travail. Je découvre un sujet que je connaissais pas, qui s’appelle l’aliénation parentale, qui est qu’à un moment donné, un parent tout d’un coup utilise l’enfant pour se venger d’un échec de couple”.

Sylvain Mirouf a ensuite poussé un coup de gueule en visant les autorités : “C’est horrible pour cette petite. Ce qu’elle a vu, vécu, subi. Je suis beaucoup plus remonté et vraiment en pétard contre les gens qui prétendent agir pour la protection de l’enfance et qui sont des gens qui manquent de formation, qui commettent des entraves qui commettent des escroqueries au jugement, qui refusent de rencontrer ma fille sous ma garde. Et qui piétinent les rapports d’analyse des psys qui sont sans appels”.