Attention à celui qui ment sur le plateau de Les Z’amours ! Il risque fort de s’attirer la colère du public et de l’animateur.

Il n’y a que la vérité qui compte dans Les Z’amours

Des confessions à gogo

Lorsque les couples s’inscrivent pour Les Z’amours, ils ne réalisent pas que tout ce qu’ils disent est autant disséqué par les téléspectateurs. D’ailleurs, si jamais ils donnent la mauvaise réponse, Bruno Guillon s’en souvient et les dézingue à ce sujet. Encore pire d’une thérapie de couple, il y a heureusement des moments émouvants. Du reste, à la rédaction de nous on se souvient de cette magnifique preuve d’amour de ce candidat. Hélas, c’est encore trop rare et les quiproquos sont vraiment nombreux lors du tournage.

Il y a quelques semaines, une participante racontait comment elle avait tendu un piège à son beau-père sur les sites de rencontre. Certes, celui lui a permis de rencontrer aussi l’homme de sa vie. Mais à la base, elle tenait à prouver le caractère infidèle du compagnon de sa maman. Or, parfois, la femme sait mais elle ne veut pas voir ou bien elle pardonne. Aussi, lorsque Bruno Guillon questionne l’époux incriminé à ce sujet, il va essayer de s’en sortir par une pirouette. nous n’en revient pas de sa mauvaise foi !

Jamais deux sans trois !

Ce jour-là, la question aux couples de Les Z’amours était simple. Avez-vous déjà commis l’irréparable ? Tandis que Jordan avoue avoir fauté une seule fois, sa chérie va venir le contredire en douceur. Elle sait bien que cela ne s’est pas produit sur un coup de tête. D’ailleurs, elle va aller jusqu’à raconter comment elle a compris que son époux était allé voir si l’herbe était plus verte de l’autre côté.

Pas rancunière, elle rentre dans les détails “Une fois il devait voir un copain parce que ça allait pas entre nous, j’ai découvert sa valise chez lui, en fait il est parti rejoindre une femme et quand je lui ai demandé d’envoyer une photo de son copain il a pris la photo de quelqu’un qui prenait des sandwichs sur une aire de repos..” Face à ce scoop, la rédaction de nous comme Bruno Guillon se sentent trahis ! Deux minutes avant cette révélation, Jordan jurait que cela n’était qu’un accident de parcours. La morale de cette histoire est simple. Des fois, il vaut mieux entendre les deux sons de cloche avant de se faire une opinion sur une affaire aussi délicate que celle-ci.