Vous ne devinerez certainement pas jamais où la chanteuse Louane a osé se faire tatouer. L’artiste vient de révéler ce secret en dévoilant son dessin !

Ses fans la savent fans de tatouages. La jeune femme dévoile souvent les dessins qu’elle a sur la peau. Mais jusqu’à présent, elle n’avait rien dit d’un tatouage caché. Si on ne le voit pas, c’est parce qu’il se trouve… dans sa lèvre inférieure ! Découvrez ce petit motif discret et sa signification !

Louane sort son nouvel album le 23 octobre prochain. Intitulé La Joie de vivre, la chanteuse fait aujourd’hui la promotion de cet opus dans les médias. Sur son compte Instagram, elle a accepté de répondre aux questions de ses abonnés. Certains followers l’ont interrogée sur ses quinze nouveaux titres. Mais la conversation a quelque peu dévié sur ses tatouages.

” Mais j’en ai un peu partout. J’en ai… vraiment plein.”

La chanteuse s’est toujours montrée relativement discrète à ce sujet. Un internaute a voulu savoir combien de motifs ornaient son corps. Louane n’a pas hésité à en montrer quelques-uns. Elle en a surpris plus d’un quand elle a ouvert la bouche pour faire apparaître celui qui se trouve sur sa lèvre inférieure. “En vrai j’aimerais bien tous vous les montrer, a-t-elle reconnu. « Mais j’en ai un peu partout. J’en ai… vraiment plein. Donc c’est compliqué.”

“Je n’étais pas capable de gérer la situation.”

Louane n’a pas montré d’assez près certaines phrases. Les internautes n’ont pas réussi à les lire. En revanche, dans ce 3eme album à venir, ils pourront retrouver dans les chansons de Louane ses pensées profondes. La chanteuse rendra hommage notamment à ses parents, disparus tous les deux en l’espace de deux ans. Ce fut un véritable traumatisme pour la jeune fille. “Je n’étais pas capable de gérer la situation, regrettait-elle dans le magazine Paris Match. Si on reprend mon histoire, je ne me suis pas arrêtée. Et c’est cette vitesse-là qui m’a aidée à surmonter le chagrin. Mais pas à le comprendre. N’importe quel mouvement trop en avant pouvait être synonyme d’effondrement. Et c’était tout ce dont je n’avais pas envie. Aujourd’hui, quand ça arrive, je suis très sereine, je sais que je suis très émotive, ce n’est pas grave.”

Louana se souvient de sa mère comme d’une femme à poigne mais également très douce. “Je ne voulais rien de ce qu’elle voulait. Rien. Elle disait blanc, je disais noir, juste pour la contrarier,se remémore-t-elle. Même si j’avais ce côté ado rebelle, je n’allais jamais trop loin, je n’ai jamais été du genre à faire la fête. Je voulais juste le contraire d’elle. Et c’était compliqué parce que, quand elle disait non, c’était non. J’étais dure avec elle, comme elle l’était avec moi.” Aujourd’hui, Louana a besoin de s’excuser. Elle le fait avec talent, en chanson.