Laura Smet, la fille deJohnny Hallyday et de l’actrice Nathalie Baye, était à l’honneur sur France 2 ce lundi 31 août. La jeune femme interprète l’héroine de la série “La Garçonne”. Cette histoire a une résonance troublante avec la propre vie de l’actrice.

Pour cette rentrée, lundi 31 août, France 2 diffusait deux épisodes de la série La Garçonne dont voici le pitch : “Dans le Paris des Années folles, Louise Kerlac (Laura Smet) est témoin du meurtre d’un proche, commis par des agents de l’Etat. Pour échapper au pire, elle doit disparaître. Elle décide alors de changer d’identité et de se faire passer pour un homme.” Laura Smet était donc attendue pour ce rôle où elle se transforme en homme. Si son interprétation a laissé à désirer d’après certains téléspectateurs, les audiences étaient pourtant plutôt encourageantes : ces deux premiers épisodes ont attiré en moyenne 4,3 millions de téléspectateurs, soit 19,5 % de part d’audience.

Mais ce n’est sûrement pas ce dont se souviendra Laura Smet dans cette série. Le plus important pour elle, c’est très vraisemblablement ce rôle de Louise Kerlac qu’il a incarné de juillet à octobre 2019 soit plusieurs longs mois de tournage pendant lesquels elle a eu le temps de remarquer les similitudes entre ce personnage de fiction et sa propre vie. Cette expérience aurait ainsi été bénéfique pour la jeune femme puisqu’elle aurait réussi à règler des problèmes personnels.

C’est aux journalistes Télécâble Sat Hebdo que Laura Smet a choisi de partager des confidences. Elle explique qu’elle a été séduite par ce rôle car Louise Kerlac est “femme résolue, déterminée, dotée d’une grande énergie“. Elle rajoute : “J’avais besoin de cela à cette époque et j’étais dans cette énergie”. Le point commun qu’elle remarque entre son personnage et elle-même, c’est son tempérament de feu : “Et j’ai peut-être ce truc-là en commun avec elle, même si ce n’est pas toujours bon : je réflechis un peu après avoir fait les choses. Et il y a quelques chose de l’ordre de la petite fille qui joue au soldat“. Ces propos font forcément penser à la guerre politico-médiatique qui a sévi pendant des années entre les clans Hallyday, depuis la mort du Taulier.

Est-ce pour autant que Laura Smet avouerait à demi-mot s’être emportée avec Laeticia Hallyday ? Ce serait une interprétation abusive si l’on en croit les propos qu’elle tenait très récemment au micro de RTL. C’était mi-juillet 2020 : ” Pendant plus d’un mois, j’ai fait plusieurs tentatives pour rentrer en lien avec Laeticia et ses conseillers et je n’ai jamais eu de réponse de sa part. Je n’ai pas pu avoir accès à quoi que ce soit qui venait de la femme de mon père, sachant que notre entente n’était pas très vraie depuis certaines années ”. Pour enfoncer le clou et ne pas laisser de place au doute, la jeune femme affirmait qu’aucune réconciliation n’aurait jamais lieu entre elle et sa belle-mère, et pour cause : “ Ce que je sais aussi, c’est qu’on a pas dit à mon père qu’il était en soins palliatifs et qu’il était toujours sous traitement. Mon père ne savait pas qu’il allait mourir. Je vous dis des choses qui sont quand même très intimes, qui sont chez moi une déchirure que je ne pourrai jamais guérir.” Souhaitons lui en tous cas de trouver la paix intérieure !