Les procureurs en charge du dossier pénal de Lori Loughlin ont publié les photos trafiquées par l’actrice, pour pouvoir faire entrer ses filles dans la célèbre université USC.

Il y a plus d’un an déjà, l’actrice Lori Loughlin et son mari Mossimo Giannulli étaient mis en examen pour des faits de corruption et de blanchiment d’argent, en lien avec des pots-de-vin versés par de riches familles, pour que leurs progénitures intègrent, malgré de mauvais dossiers scolaires, la prestigieuse université USC.

Des preuves compromettantes pour Lori Loughlin présentées au juge
Dans cette affaire polémique, Lori Loughlin et son mari Mossimo Giannulli sont accusés d’avoir versé 500 000 dollars à Rick Singer, un intermédiaire qui devait les aider à acheter l’acceptation de leurs deux filles, Isabella et Olivia, à l’Université de Californie du Sud (USC). Alors que de nombreux autres accusés ont plaidé coupables, écopant au passage de très légères peines de prison, à l’image de l’actrice Felicity Huffman, le couple Loughlin/Giannulli a opté pour une autre stratégie, en choisissant de plaider non coupable et de soigner leur défense.

Malheureusement pour eux, les procureurs ont semble-t-il trouvé de nouvelles preuves lors des perquisitions. En effet, ils ont pu retrouver les photos ayant servi au dossier d’Olivia et Isabella, pour faire croire à l’université que celles-ci étaient des championnes d’aviron. Sur les clichés déposés comme documents judiciaires à part entière, on peut voir les deux jeunes femmes faire semblant de s’entraîner sur une machine, en vêtements de sport, à l’intérieur de ce qui semble être un bureau ou une salle.

Grâce à cette nouvelle preuve accablante, la partie civile peut donc prouver qu’il y a eu une volontaire tentative d’arnaque de la part des deux parents. De leur côté, le richissime couple se défend en disant que ces photos n’ont soi-disant jamais été envoyées à l’USC, qui a pourtant confirmé dans un communiqué de presse le contenu du dossier contesté. Jusqu’ici, Lori Loughlin prétendait que l’argent versé était une donation à l’université, et qu’ils n’étaient absolument pas au courant du caractère illégal des activités de M. Singer.

Cette nouveauté dans le procès n’est pas anodine, puisque les deux jeunes filles ont été acceptées par l’université, en partie pour leur statut de recrues potentielles dans l’équipe d’aviron.

Lori Loughlin risque jusqu’à 40 ans de prison

En plus de ces photos, des e-mails ont également été découverts, dans lesquels le couple laisse peu de place au doute quant à la tentative d’arnaque qu’ils ont organisée.

Pourtant, en février dernier, les avocats de Lori Loughlin plaidaient la manipulation de la part du FBI, qui aurait semble-t-il fait pression sur Rick Singer afin qu’il accuse le célèbre couple d’avoir été parfaitement au courant de ses agissements.
Les procureurs n’ont donc pas retenu ces « soit disant » nouvelles preuves de leurs avocats, poursuivant la préparation du procès tel qu’il était prévu.
C’est en octobre prochain que le sort de Lori Loughlin et de son mari sera scellé, en sachant que le couple risque très gros, avec 40 ans de prison possible. Une peine qui paraît pourtant peu probable aujourd’hui, étant donné que les prisons américaines sont très surchargées.