Jenifer Bartoli se confiait il y a quelques jours, dans le dernier numéro de Télé 7 jours. Une interview dans laquelle l’artiste revient sur son parcours. La célèbre chanteuse, devenue une véritable star au cours des années, se souvient avec nostalgie de la période qui l’a fait connaître lorsqu’elle participait à la Star Academy. Une émission qui l’a vu triompher et devenir une artiste accomplie dans de nombreux domaines.

Mais malgré le succès, tout ne s’est pas fait si facilement. À l’époque de la Star Academy, la jeune niçoise avait hésité longuement avant de se rendre au casting de l’émission qui a fait sa notoriété. ” J’étais une jolie fille un peu sauvage ” explique la belle brune. C’est finalement sous l’impulsion et les conseils d’une amie que la jeune femme avait tenté sa chance. ” J’ai quand même fait un dossier qui a été envoyé à la dernière minute, complètement raturé, avec une photo découpée, parce que je n’avais pas assez d’argent sur moi pour mettre une pièce dans la cabine photo “. Durant cette période, Jenifer Bartoli était employée dans une agence de presse. ” Je ne souhaitais pas être filmée. Loft Story était à l’antenne et je me suis dit que ce ne serait pas du tout pour moi » confie l’artiste de 38 ans. Prenant son courage à deux mains, la Corse d’origine avait finalement réussi à surmonter ses appréhensions pour se rendre au casting.

” Il y avait tellement de monde. C’était long ! J’avais la trouille. Sans ma copine, je serais partie “, confie la coach de The Voice Kids. Elle se souvient également en entrant dans la pièce, que Pascal Nègre et Alexia Laroche–Joubert ont quitté la salle : ” Je suis donc passée devant les yeux de Kamel Ouali et j’ai tout donné » se souvient-elle, avant de rajouter ” Je ressentais qu’il se passait quelque chose “. Une intuition qui se révélera exacte puisque Jenifer Bartoli était engagée pour participer à la Star Academy qu’elle a remporté face à Mario Barravecchia, mais surtout grâce à l’adhésion du public. Elle aura donc fini par braver sa peur des caméras.

Des objectifs qui finalement allaient la trahir sur l’un de ses petits travers qu’elle cachait depuis longtemps à ses parents. Lors d’une séquence que son père et sa mère ont pu découvrir à l’écran, on pouvait voir Jenifer avec une cigarette à la main. Selon elle, une conséquence de sa nervosité durant les premiers temps de l’émission : ” Au bout d’un moment, j’ai failli tout arrêter. La preuve, je fume, même si je n’ai pas fumé devant mes parents “. Aujourd’hui, les regrets et le stress semblent bien loin lorsque l’on voit la carrière que la jeune femme aura eu ainsi que l’adhésion du public qu’elle reçoit depuis maintenant bientôt 20 ans.

C’est effectivement en 2001 qu’au milieu de 50 autres candidats, la jeune niçoise de 18 ans s’apprêtait à participer à une nouvelle émission de TF1 pour vivre 84 jours de compétition qui ont vu s’affronter des chanteurs en herbe. Un télé-crochet moderne qui avait reçu plus de 100 000 candidatures au départ. 50 élèves avaient été présélectionnés et à la fin, seuls 16 avaient été retenus pour rejoindre le château. Huit filles et huit garçons qui allaient partager leur quotidien pendant plus de 3 mois dans un château devant les caméras de télévision. Filmés 24 heures sur 24, ils vivent et suivent des cours ensembles, pour chaque semaine se retrouver en direct lors d’un prime devant des millions de téléspectateurs. Un concept produit par la société Endemol, et animé déjà à l’époque par le grec le plus célèbre de France, Nikos Aliagas.

Des souvenirs aujourd’hui disponible sur YouTube. La célèbre plateforme en ligne à en effet rendu disponible il y a quelques semaines les images de cette première télé-réalité consacrée à l’univers de la chanson.

Lors de cette émission, Jenifer a été découverte par le public, mais également par les professionnels du métier qui ont rapidement vu en elle, une star potentielle. Tout comme ses camarades de jeu de l’époque Olivia Ruiz ou encore Jean-Pascal Lacoste, Jenifer a donc suivi les cours des professeurs Armande Altaï, Matthieu Gonet et Kamel Ouali pour apprendre le métier de chanteur qui révèle différentes facettes. Bien avant Koh–Lanta, Popstar, L’île de la tentation, les Marseillais ou bien d’autres émission du même genre, la Star Academy était l’une des premières télé-réalités qui a fait de ses participants de véritables célébrités. Ce concept de mettre sous le même toit, des jeunes gens qui vivent en permanence ensemble, a depuis été répété à l’infini, même si les choses étaient un peu différentes pour la Star Academy. En effet, les participants étaient véritablement sur place pour apprendre un métier et étaient entourés des meilleurs coachs pour les former à ce but qu’ils avaient tous.

20 ans, déjà que Jenifer Bartoli passait sur les bancs de l’école, pour vivre son rêve de petite fille et devenir une chanteuse connue qui remplit des salles de concert depuis maintenant deux décennies. Devenue à son tour une coach pour la nouvelle génération, aussi bien dans The Voice, que dans The Voice kids, c’est aujourd’hui la maman de Arno et Joseph qui prodigue ses conseils aux chanteurs en devenir. Une jeune femme qui semble parfaitement épanouie et qui continue de multiplier les activités. Après son métier de chanteuse, mais aussi de comédienne, c’est vers un tout autre domaine que la jolie brune s’est lancée récemment. Jenifer a en effet ouvert il y a quelques jours, un pop Store à Paris dans lequel elle présente une autre de ses passions. En collaboration avec une grande agence de design, la maman de 2 enfants a lancé une collection d’objets de décoration, résultat du fruit de ses inspirations.

Avec les années, Jenifer semble aussi très passionnée par son rôle de comédienne. Une activité dans laquelle elle se sent parfaitement à l’aise et où elle a connu un joli succès en 2019. On avait pu la retrouver dans une série de huit épisodes de l’adaptation du roman Le temps est assassin, diffusé sur TF1 l’année dernière. Au vu de la carrière qu’elle a réussi à mener, Jenifer Bartoli ne doit donc en aucun cas regretter sa participation à la Star Academy qui lui a en fait, permis de réaliser tous ses rêves qu’elle avait alors qu’elle n’était encore qu’une toute petite fille…