L’acteur Richard Berry serait-il un homme à femmes ? C’est ce que raconte notamment Jeane Manson dans son autobiographie.

Il y a quelques semaines, Coline Berry accusait son père Richard Berry d’inceste. D’après-elle, Jeane Manson aurait été complice de ces sévices. D’ailleurs cette dernière, dans son autobiographie, raconte une scène au cours de laquelle elle a surpris son ex, un peu trop proche d’une jeune femme. La rédaction nous va vous dire ce qu’il s’est passé exactement.

Coline Berry accuse son père

Le 21 janvier dernier, Coline Berry-Rojtman, la fille aînée de Richard Berry, a déposé plainte contre son père pour “vi*ls et agressions se***lles sur mineur de 15 ans par ascendant et corruption de mineur“. Les faits présumés datent de 1984 à 1986, période où Coline Berry était âgée entre 8 et 10 ans. Cette déposition a été vital pour la jeune femme qui a notamment déclaré qu’elle sentait que c’était le bon moment. Elle raconte également qu’elle n’a jamais eu le courage de porter plainte par peur de son peur, mais également parce que ça risquait de faire du mal à tout le monde : sa famille, ses grands-parents. La fille de l’acteur explique aussi avoir souhaité des excuses de son père, mais chaque tentative s’est achevée sur un échec.

D’ailleurs, Richard Berry, quelques heures après l’accusation de sa fille, est sorti du silence sur les réseaux sociaux. L’acteur démens avec conviction les allégations de Coline : “Je démens de toutes mes forces et sans ambiguïté ces accusations immondes. Je n’ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline ni avec aucun de mes enfants. Ces allégations sont fausses. Même répétées cent fois, par voie de presse ou par tout autre moyen, elles ne sont rien d’autre qu’un mensonge“.

Jeane Manson raconte la fois où elle a surprise Richard Berry avec une jeune femme

Après ses accusations, de nombreux journalistes ont voulu enquêter sur le sujet. Et justement, c’est du côté de Jane Manson que certains ont pu se pencher. En 2011, l’interprète du tube “Avant de nous dire adieu” publiait son autobiographie intitulée “Une Américaine à Paris” (éditions du Rocher). Elle y relatait alors son mariage avec Richard Berry, qui a duré officiellement de 1984 à 1986. Elle raconte notamment les violences de l’acteur, que ce soit physiquement parlant ou verbalement : “Les assiettes et les plats volaient” écrivait-elle notamment.

Mais ce qui a retenu l’attention de tout le monde, c’est son histoire sur une jeune fille. En effet, Jeane Manson raconte la fois où elle a découvert Richard Berry très proche d’une fillette : “Alors que je rentrais du théâtre Hébertot un peu plus tôt que prévu, je le découvris dans notre appartement avec une jeune fille près de lui. Il lui montrait un de ses derniers films. Cette scène me rappela notre première soirée quand il m’avait invitée au cinéma. C’était sans doute sa technique pour charmer les femmes. En me voyant arriver, folle de rage, la jeune fille se mit à trembler” racontait-elle.

Un contrôle total sur sa vie

Si Richard Berry était un séducteur comme on peut le lire, il aimait également tout contrôler dans sa vie amoureuse. En effet, d’après Jeane Manson, l’acteur aurait été jusqu’à lui imposer son apparence. Dans son autobiographie, sortie en 2011, elle explique tout : “Je ne devais pas sourire lorsque j’étais prise en photo, une comédienne ne souriait, paraît-il, jamais. Je devais être habillée de manière stricte, mes chemisiers soigneusement boutonnés jusqu’au cou. Le maquillage était proscrit, ou tout du moins devait-il être le plus léger possible. Je devais également chanter sans trop sourire. Je n’avais pas le choix, je devais suivre ses conseils ou me préparer à d’incessants reproches” explique-t-elle notamment.

Mais en plus de ses directives, Richard Berry était un homme jaloux. Pas forcément à cause des hommes, mais plutôt parce que Jeane Manson pouvait prendre beaucoup de place. Elle ne devait pas trop prendre la lumière sinon il ne le supportait pas : “Je devais le suivre comme son ombre sans pour autant lui en faire. Dès que nous étions en présence d’autres personnes, il ressentait le besoin de briller à mes dépens. De passionnelle, notre relation devenait conflictuelle“. Et s’il avait la moindre contrainte, l’acteur était violent, quitte même à prendre des risques pour leur vie. C’est ce qui a conduit l’actrice a mettre fin à sa relation avec lui finalement. La rédaction nous doit tout de même vous dire que l’acteur reste présumé innocent.