Jean-Pierre Pernaut fait encore une fois sensation sur internet. En effet, un de ses nouveaux coups de gueule fait écho au sentiment de beaucoup de Français. La gestion de la crise sanitaire par le gouvernement ne lui plaît pas beaucoup. Mais loin de porter des jugements pour se plaindre, Jean-Pierre Pernaut, en bon journaliste, va se contenter de pointer du doigt les nombreuses incohérences des choix gouvernementaux. Et ce n’est pas la première fois que le présentateur du JT de 13h de TF1 excelle dans cet exercice. Il réitère donc son analyse, le 26 août dernier.

Jean-Pierre Pernaut est de retour sur TF1 et son JT fait déjà des étincelles

Jean-Pierre Pernaut est une véritable star de la télévision. À la tête du JT de 13h de TF1 depuis près de 32 ans, le journaliste maîtrise son sujet. Et il est connu de tous les Français. Mais si certains ignoraient qui ill était, ils ont effectivement appris à le connaître à la suite de son dernier coup de gueule. En effet, Jean-Pierre Pernaut devenait la coqueluche des réseaux sociaux pendant la période de confinement. Il pointait du doigt des incohérences grotesques dans la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Le public partageait son opinion et c’est un raz-de-marée de partage de son intervention qui inondait alors Twitter. Voilà donc que le phénomène se reproduit avec les mesures prises par le gouvernement pour limiter l’impact de la nouvelle vague de Covid-19.

Les incohérences dans les décision gouvernementales quant à la crise sanitaire agacent le journaliste

Jean-Pierre Pernaut ne peut pas présenter son JT sans une certaine cohérence dans ses propos. le piblème c’est que tout ne va pas de soi. En effet, le gouvernement n’a de cesse de mettre en garde les Français contre l’arrivée imminente de la deuxième vague de contagion. Plusieurs départements atteignent le seuil d’alerte et les mesures prises pour limiter les contagions s’y durcissent par le biais de la préfecture. Cependant, tout le monde n’est pas à a même enseigne. Et c’est encore une fois ce qui va révolter le journaliste. Car Jean-Pierre Pernaut se retrouve à annoncer une catastrophe imminente et à présenter également la tenue du mondial de la Pétanque. Pour que son travail ne paraisse pas inconsistant, Jean-Pierre Pernaut n’a d’autre choix que de se demander si la menace d’une deuxième vague est bien réelle.

Il poursuit donc son analyse en s’occupant de la situation préoccupante de Marseille. En effet, les nombres de cas ne cessent d’augmenter dans la cité phocéenne. Mais pour Jean-Pierre Pernaut, la question légitime à se poser est celle de l’état des hôpitaux. Car l’augmentation des cas pourrait simplement se traduire par une augmentation des personnes dépistées. Cela voudrait dire qu’ill n’y a pas plus de malades, mais plus de malades connus finalement. Jean-Pierre Pernaut précise en effet que les hôpitaux ne présentent pas, pour le moment, “d’afflux particulier”. Le journaliste va même jusqu’à dire qu’il a encore une fois “du mal à suivre” les annonces du gouvernement.

Le JT de 13h de TF1 devient un rendez-vous immanquable alors que la crise sanitaire continue de tourmenter le monde

De retour à l’antenne depuis le 24 août, Jean-Pierre Pernaut n’aura pas attendu longtemps pour de nouveau se faire remarquer. Le journaliste prend vraiment son métier très à cœur, celui d’informer les Français. Il déplore alors visiblement les inconstances du gouvernement et l’instabilité de la situation sanitaire. En effet, sans cela, il pourrait continuer de faire un travail exemplaire. Mais si il se contente de relayer l’information, sans donner son avis sur la question. Autrement, il se verra lui aussi contraint de dire une chose et son contraire. Cela, jean-pierre Pernaut ne saurait l’admettre. C’est pourquoi, par les temps qui courent, ses coups de gueule sont si récurrents.

Un contexte difficile qui pèse sur tous, Jean-Pierre Pernaut exprime les pensées des Français

En effet, comment voulez-vous que le gouvernement puisse prendre des décisions fermes trop longtemps à l’avance ? Dans un tel contexte inédit, dangereux et qui évolue constamment, les choix des ministres sont forcément plus spontanées que d’habitude. Et cela à de quoi faire perdre le fil aux Français et aux journalistes censés les informer. La seule chose absolument certaine, c’est que nous devons tous redoubler de vigilance. Jean-Pierre Pernaut lui-même, ne prend pas seulement en compte les recommandations sanitaires du gouvernement. Non, il va bien plus loin afin de protéger sa santé et celle de ses proches. Car pour les personnes de plus de 65 ans avec des antécédents médicaux ont moins de chances de survie face au Covid-19.

À l’heure actuelle, ce sont 828  070 personnes qui sont mortes des suites de la contraction de ce virus, dans le monde. Bien que la France ne fasse pas partie du top 10 des pays les plus contaminés, sa voisine l’Espagne est neuvième au classement. Pas de doutes alors, la vigilance est de mise pour tous. Jean-Pierre Pernaut ne tient donc pas à minimiser l’arrivée d’une deuxième vague. Le journaliste souhaite simplement éclairer son public le mieux possible. Cependant, le contexte est changeant et il est difficile d’adopter des avis tranchés. Nous sommes tous ramenés à une certaine humilité face à la pandémie. Nos certitudes ne tiennent plus est nous devons faire preuve d’une grande réactivité. Pour Jean-Pierre Pernaut, c’est certainement en ce sens que le gouvernement devrait montrer l’exemple.