Ce jeudi 1er octobre, l’un des chroniqueurs de Cyril Hanouna était en larmes sur le plateau. Jean-Michel Maire n’a pas été capable de contenir son émotion alors qu’il était présent dans Touche pas à mon poste.

Le sujet du jour était les relations que chacun des chroniqueurs entretient avec ses enfants. Le présentateur était d’ailleurs revenu sur les déclarations faites par Gérard Depardieu quelques jours plus tôt. Le comédien avait avoué ne pas toujours été présent pour son fils et sa fille. Gérard Depardieu reconnaissait en effet avoir été un père très absent et pas toujours à l’écoute de ses proches.

Cyril Hanouna avait également demandé à ses célèbres intervenants si eux aussi, avaient connu les mêmes difficultés. Et plusieurs membres de l’équipe avaient reconnu également ne pas avoir toujours été à la hauteur avec leurs propres enfants. Isabelle Morini–Dubosc se reconnaissait d’ailleurs dans les propos de Gérard Depardieu. ” Même moi, j’ai le sentiment de ne pas avoir été assez présente ” a-t-elle avoué sans tabou. Gilles Verdez, interrogé par Cyril Hanouna a également admis ses manques en matière d’éducation ” Je me reconnais exactement dans ce qu’il dit. Parfois, vous avez l’impression de ne pas être assez présent et vous surcompensez. C’est très dur de trouver le juste équilibre “.

Ce fut le tour ensuite de Jean-Michel Maire de prendre la parole. Et apparemment, le sujet était sensible pour lui. ” J’ai été séparé des mamans très tôt, de ma faute, hein, parce que c’est moi qui ai décidé de partir. Je n’avais pas envie d’être volage, contrairement à ce qu’on croit, et j’ai préféré qu’on se quitte sans faire de con**ries ” a-t-il expliqué avant de poursuivre. Lors de cette intervention, le chroniqueur de TPMP tenait d’abord à préciser qu’il avait de bonnes relations avec ses enfants. Mais il y a quelque chose qui semble insurmontable pour lui. C’est d’ailleurs un trait de caractère qu’il tient de son père. “ J’ai beaucoup de mal à leur dire ‘ je t’aime. Comme j’ai eu du mal à dire ‘je t’aime’ à mon père alors que je savais qu’il allait partir. Ça, c’est le plus grand regret de ma vie, je pense ” a-t-il confessé les larmes aux yeux.

Jean-Michel Maire

Jean-Michel Maire a en effet perdu son père, il y a quelque temps. Et même dans ses derniers instants, il n’a jamais pu lui dire ses vrais sentiments. Les deux hommes avaient visiblement du mal à communiquer. Jean-Michel Maire regrette toujours amèrement cette absence de déclaration d’amour. Le voyant très ému, Cyril Hanouna l’a aidé à poursuivre son explication ” Vous êtes allé le voir à l’hôpital pour ça, et même devant lui, pendant ses derniers instants…”.

” Oui, il savait très bien qu’il n’en n’avait plus pour très longtemps. Je savais que c’était la fin, et j’étais allé à Biarritz expressément pour ça, et même devant lui, je n’ai pas réussi à lui dire “ a confié le chroniqueur visiblement bouleversé par ses propres déclarations.” Je sais qu’il le savait. Il ne m’a jamais dit ‘je t’aime’ non plus, mais moi, je me suis dit : ‘ je ne vais pas faire la même erreur non plus, je vais lui dire moi “. Mais finalement, l’homme de télévision n’aura jamais réussi à prononcer ses paroles tant attendues des deux côtés. Il affirme donc qu’il ne veut pas répéter le même scénario avec ses enfants. Il s’efforce donc de changer en leur disant le plus souvent possible ” Je t’aime “. Ce fut donc un moment très émouvant qui s’est produit sur le plateau de Touche pas à mon poste.

Mais en réalité, ce n’était pas la première fois que Jean-Michel Maire évoquait sa relation avec ses parents. En septembre 2019, l’ex-journaliste du Figaro avait fait une autre confession, mais cette fois-là, au sujet de sa maman. Il avait reconnu ne pas prendre régulièrement de ses nouvelles. Visiblement, le chroniqueur de Cyril Hanouna a connu bon nombre de problèmes relationnels avec son père et avec sa mère. Mais il a profité de l’occasion qui lui était donnée, pour faire une promesse à celle qui lui a donné le jour. “ Je voudrais demander pardon à ma maman, que j’adore énormément. Elle habite loin. Elle habite à Biarritz et chaque fois que je l’ai eu au téléphone, elle me dit que je suis un mauvais fils “ avait expliqué en direct le chroniqueur de C8. Et lors de cette émission également, Jean-Michel Maire était très ému. La gorge serrée et les yeux embués, il avait continué ses révélations ” J’ai deux sœurs qui l’appellent quasiment tous les deux jours, mais moi, jamais ” a-t-il avoué un peu honteux. ” Je voulais lui demander pardon parce que c’est vrai qu’à chaque fois que je l’ai au téléphone, je me dis : ça y est, à partir de cette fois-ci, je vais l’appeler plus souvent, et j’ai honte de le dire, mais les semaines passent et je l’appelle peut-être tous les deux mois. Je m’en veux. Mais même en voulant, je n’arrive pas à passer le pas. Je fais un blocage sur le téléphone mais… ‘Maman je t’aime !’ J’aimerais bien t’appeler plus souvent mais même quand je ne t’appelle pas, je pense à toi “.

Après ses aveux devant plusieurs milliers de téléspectateurs, le chroniqueur de Cyril Hanouna n’imaginait pas ce qui allait lui arriver. Car son patron et ami lui avait préparé une jolie surprise. La mère de Jean-Michel Maire était en effet en direct au téléphone. Jean-Michel semblait alors redouter les reproches qui allaient lui arriver. Mais loin de blâmer son fils, la maman était visiblement heureuse de ce qu’elle venait d’entendre. Et elle avait affirmé qu’elle ne pouvait en vouloir très longtemps à Jean-Michel. Ces paroles lui ont été droit au cœur et on voyait le cinquantenaire visiblement soulagée de ce pardon.

Ces deux confessions, concernant son père et sa mère, ont véritablement montré une autre personnalité du pensionnaire de C8. Malgré sa réputation parfois sulfureuse, Jean-Michel Maire aura montré qu’il était un père et un fils avec ses qualités et ses défauts. Il a prouvé à ses fans que lui aussi était capable d’être très ému.