A l’occasion de ses 60 ans, Jean-Luc Reichmann revient sur le complexe de sa vie : la tache de vin qu’il a sur le visage. Pendant toute sa scolarité, ses camarades de classe et même ses professeurs l’ont tourné en ridicule. Aujourd’hui, l’animateur l’assume pleinement.
Les téléspectateurs adorent Jean-Luc Reichmann. L’animateur officie aux manettes des Douze coups de midi sur TF1 et les audiences vont bon train. Pourtant, quand il était jeune, le présentateur toulousain a beaucoup souffert des railleries à son égard. Ses camarades de classe pointaient du doigt son angiome ou “tache de vin” sur la visage. Aujourd’hui, il en parle sans complexe.

Les enfants l’appelaient ‘nez râpé’ ou ‘la tache’

Son enfance, il n’en garde pas forcément un souvenir très agréable. A l’école, le petit Jean-Luc Reichmann a dû lutter pour se faire des amis. “J’étais très timide, très pudique. Je n’osais pas m’exprimer. Pour oublier que les enfants me montraient du doigt et m’appelaient ‘nez râpé’ ou ‘la tache’, j’essayais de bien travailler en classe.

Le pire, c’est que cette difficulté à se faire accepter a duré tout le primaire. “Ça s’est bien passé jusqu’en CM2. Mon père était muté chaque année pour son travail, je devais donc me faire ‘réadopter’ à l’école. C’était une souffrance à chaque fois. Aujourd’hui, les différences sont acceptées, mais, à cette période, je faisais… tache“, avait-il révélé aux journalistes de Télé 7 Jours.

La surdité de sa petite soeur lui fait relativiser son problème

Pourtant, un événement dans sa famille le fait très rapidement relativiser son problème. Les médecins diagnostiquent une grande surdité chez sa petite soeur Marie-Laure. “On s’est aperçu tardivement qu’elle était sourde à 97%“, avait-il confié dans TV Grandes Chaînes.

“Ma tâche c’était peanuts par rapport à sa surdité. Son handicap m’a aidé à relativiser. Même si on est soi-même dans le désarroi le plus profond, d’autres le sont plus encore”, a-t-il expliqué dans les colonnes de Buzz TV du Figaro en septembre 2019.

“Ma sœur et moi avons toujours été proches. Paradoxalement, tout en étant sourde, elle a toujours été à mon écoute“, a continué l’acteur de Léo Mattéi, plein d’amiration pour sa soeur. Le handicap de Marie-Laure lui a ainsi appris à prendre la vie avec beaucoup de légèreté.

Pourtant, ses camarades de classe n’étaient pas les seuls à se moquer de lui. Même ses professeurs se permettaient des réflexions à son égard ! Au micro de France info, il relatait ainsi à Philippe Vandel dans l’émission Tout et son contraire que son professeur de mathématiques l’appelait “Reichmann le rouge” et son professeur de français “la tâche”. Des surnoms difficiles à porter quand on essaye de grandir et de se forger une identité.

Pendant des années, sa mère tente de faire disparaître cet angiome par des traitements au laser. En vain. Jean-Luc Reichmann doit faire avec ce complexe. Quand il présentait les Z’amours sur France 2, il cachait encore sa tache de naissance sous du maquillage. Puis est venu le jour où il a décidé de l’assumer pleinement. Depuis, plus personne ne fait attention à sa marque de fabrique !