Alors que le jeu de Jean-Luc Reichmann a récemment fêté ses 10 ans d’existence, les années passent et le succès persiste. Mais il y a une question dont tout le monde veut la réponse. Combien coûte l’émission ? Est-elle aussi rentable que cela ? Nous avons les réponses.

Un coût particulièrement élevé pour les 12 coups de midi

Tenter de satisfaire les téléspectateurs n’est pas chose facile, même pour TF1. C’est pourquoi pour assurer le divertissement la première chaîne française est prête à passer à la caisse. D’après les toutes dernières informations de Paris Match, le côut des 12 Coups de midi est plutôt élevé. En effet, « un volet (…) demande 55 000 euros« . Un investissement conséquent, surtout lorsque l’on compare avec d’autres émissions du même genre. Sur France 2 notamment, l’émission de Nagui : « Tout le monde veut prendre sa place« , diffusée à la même heure, ne coûte que 15.000 euros. Une différence de 40 000 euros qui n’est pas négligeable évidemment.

Si ce coût paraît plutôt élevé, la question dont tout le monde se pose, c’est si TF1 est rentable avec les « douze coups de midi« . Et bien la réponse est oui. Selon les informations de « Touche pas à mon Poste » il y a quelques semaines, Christophe Carrière révélait que l’émission, qui fédère jusqu’à 6,7 millions de téléspectateurs, rapportait « un million d’euros » à la première chaîne de France. Un beau pactole qui permet à Jean-Luc Reichmann d’être l’un des animateurs les mieux payés du PAF. En effet, l’animateur, qui est à la manette du jeu depuis plus de dix ans maintenant, empocherait le salaire de 125 000 euros par mois. Par an, il toucherait la somme de 1 500 000 euros.

Jean-Luc Reichmann incarne parfaitement son jeu

L’explication de la différence de prix entre « les douze coups de midi » et « tout le monde veut prendre sa place » est très simple, Nagui tourne jusqu’à 14 numéros numéro par jour, alors que Jean-Luc Reichmann n’en fait que 5 : « Et je suis un des rares à n’en tourner que 5 par jour, je travaille à l’ancienne » confie l’animateur à Paris Match. L’émission a instauré la variable du maître de midi qui revient le jour d’après …cela permet aux téléspectateurs d’avoir un aspect feuilletonnant. C’est Rémi Faure, le directeur de programme qui avait pris la décision il y a quelques années de cela : « Les plateformes vidéo et la TNT nous ont obligés à fidéliser le public avec un côté feuilletonnant. Il faut créer un rituel, avec une suite« .

Mais Jean-Luc Reichmann n’y est pas pour rien également. En effet, il est l’un des animateurs les plus aimés des français, devenant donc indispensable au jeu et à sa réussite. Et puis, les 12 coups de midi, c’est son émission, c’est lui qui a proposé à TF1 le concept, c’est lui qui fait les réglages et c’est lui qui incarne le programme. Même s’il travaille à un rythme moins élevé que ses concurrents, Jean-Luc Reichmann sait déjà que son émission a encore un bel avenir devant elle grâce aux téléspectateurs. On ne change pas une équipe qui gagne.