Depuis quelques années maintenant, Jean-Jacques Goldman vit à l’abri des regards indiscrets avec sa compagne Nathalie Thu Huong-Lagier. D’ailleurs, récemment, Paris Match avait levé le voile sur la vie du chanteur avec la jeune femme qu’on ne connait pas trop. Alors qui est-elle ?

Nathalie fan, devenue femme de Jean-Jacques Goldman

En 1995, alors que Nathalie était étudiante en mathématiques, elle a eu l’opportunité d’aller voir Jean-Jacques Goldman dans sa loge. En véritable fan, elle y allait tout d’abord pour obtenir une dédicace ou quelques mots sympas. Mais très vite, ils sont devenus amis. Puis, au fil des mois, et après la séparation du chanteur de sa première femme, leur relation a évolué en idylle amoureuse. Depuis, ils vivent heureux du côté de Londres où ils élèvent leurs enfants, Maya (16 ans), Kimi (15 ans) et Rose (13 ans).

Absent depuis de très longues années, les fans de Jean-Jacques Goldman ne désespèrent pas de le voir un jour retrouver la scène. D’ailleurs, selon l’un de ses proches, le chanteur pourrait réserver des surprises une fois que ses filles auront fini leurs études secondaires : “Jean-Jacques a voulu prendre du temps pour son mariage et ses trois jeunes enfants. Il ne voulait pas revivre l’échec de sa première union. Maintenant que ses filles sont grandes, il va retrouver l’envie“. Une chose est certaine, si l’interprète de “Je marche seul” venait à revenir, ce serait une énorme nouvelle pour l’ensemble des français.

La belle amitié entre Goldman et Patrick Fiori

Depuis des décennies, Jean-Jacques Goldman et Patrick Fiori entretiennent une belle relation amicale. D’ailleurs, ce dernier explique qu’avant d’être une amitié musicale, il a une amitié sincère avec l’interprète de “Je te donne” : “Quand on fait ce métier, on croise des gens, on voit des gens. Et puis, depuis 15 ans, il y a cette fidélité artistique bien sûr mais aussi cette amitié forte et sincère. Et puis Jean-Jacques sait aussi que je défends les chansons, et que je peux lui faire confiance”.

D’ailleurs, Patrick Fiori a également expliqué qu’il ne faisait pas un seul album sans demander l’avis de son ami : “Il est encore là Jean-Jacques, oui je l’appelle sur mes projets, je lui demande des conseils.

Il y en a qui vous soûle quatre heures, mais lui en quatre phrases il vous a tout expliqué, mais surtout sans aucune prétention […] C’est toujours: ‘Essaye et tu verras.’ La puissance de Goldman elle est là : dans les mots, on peut se poser plein de questions“. Il poursuit ensuite en expliquant que Jean-Jacques Goldman était un modèle pour beaucoup : “On rêve tous de sa carrière, de sa vision et de son parcours de vie. Il a formé des soldats du cœur, dont je fais partie”.