Début novembre, la biographie de Florent Pagny sortait, le portrait d’un rebelle, et ses moments de vie particuliers où à l’orée des années 90 lorsque Jean-Jacques Goldman est venu à son secours lors d’une mauvaise passe.

La biographie de Florent Pagny, est sortie le 5 novembre dernier. « Portrait d’un éternel rebel » en est le titre.

Nos confrères de Pure People, rapportent qu’il revient sur sa situation au début des années 1990.

Après avoir connu le succès avec son album « Merci », l’artiste a connu quelques turpitudes dans sa vie personnelle.

Le chanteur a eu une histoire sentimentale avec Vanessa Paradis et dont la presse a fait son festin !

ILs étaient beaucoup critiqués pour leur différence d’âge à cette époque. (Paradis avait 16 ans, et Pagny 26).

Jean-Jacques Goldman: UNE RUPTURE PUIS LE SUCCÈS

L apresse boycotte alors Florent Pagny. La télévision et la radio ne l’invitent plus et aucun article ne paraît sur la sortie de son deuxième album Réaliste en 1992.

Il se sépare de Vanesssa Paradis à la même époque et sa disparition médiatique mêlée à la fin de son histoire , le rend fébrile … Il traverse alors une très mauvaise passe.

Par ailleurs, il avait pris la grosse tête avec la célébrité.

Mais quelle a été sa véritable vie ?

Il déménage d’abord à Divonne-les-Bains puis Bonneville, avec ses parents, puis, adolescent, il est engagé dans un cabaret-concert à Aix-les-Bains.

Il enchaîne alors les petits boulot, puis à 16 ans il s’envole pour Paris où il continue à enchaîner des emplois de baby-sitter, barman ou encore courtier en assurances.

L’Armée du salut l’héberge et le nourrit.

Puis il «tombe dans les excès» dès qu’il connaît le succès …

Il dépense alors tout ce qu’il gagne puis se retrouve sans domicile.

Il loge alors dans sa voiture durant quelques mois, puis dans une petite maison qu’il “chauffait avec la cuisinière ouverte ».

DISQUE D’OR DEUX FOIS

Florent Pagny était en train sombrer dans la misère, le célèbre chanteur Jean-Jacques Goldman lui a alors tendu la main très spontanément, en lui proposant une place dans la troupe des Enfoirés.

Florent Pagny quittera la troupe en 1995, mais Jean-JAcques Goldman lui écrit et compose tout de même trois chansons avec le pseudo Sam Brewski, ce qui a permis un boom dans sa carrière et de littéralement la relancer : « Est-ce que tu me suis », « Si tu veux m’essayer”, et « Loin ».

Les trois titres figureront sur l’album Rester vrai, sorti en 1994 et pour lequel il a remporté un double disque d’or.

Mais , c’est en 1997 que qu’il connaîtra réellement le succès avec son mythique album « Savoir Aimer ».

Devinez qui a encore pris les commandes pour lui écrire un tire : Jean-Jacques Goldman ! IL a aussi réuni une équipe de compositeurs reconnus: Art Mengo, Zazie, Jacques Veneruso, Lionel Florence, et un inconnu à l’époque, Pascal Obispo.

Une bien belle troupe aux artistes dont certains resteront ses amis pour la vie !