Jean-Edouard est l’un des premiers candidats de télé-réalité en France. Il participait en 2001 à l’une des toutes premières émissions du genre, Loft Story. Le 31 août dernier, Jean-Edouard était présent sur le plateau de la chaîne CNews et c’était donc l’occasion pour lui de répondre à la curiosité du public à son sujet. En effet, Jean-Edouard aurait de sérieux problèmes de santé, dont le fait de devoir vivre en attendant les conséquences de son double anévrisme. Découvrez donc ce que devient l’ancien finaliste de Loft Story.

Jean-Edouard ne va pas bien mais tout est sous contrôle

Voir Jean-Edouard à la télévision ne manque pas de faire remonter des souvenirs. Il était, fut un temps, le Don Juan de Loana dans Loft Story. Vous souvenez-vous de cette scène mythique dans la piscine ? Tous ceux qui ont connu cette émission de télé-réalité de TF1 ne peuvent pas l’avoir oublié. Jean-Edouard était l’un des favoris et il s’était rendu jusqu’en finale. Mais c’était Loana qui remportait la première édition de Loft Story. Aujourd’hui, il revient donc sur son parcours et surtout sur sa maladie. Car environ quinze jours avant son invitation sur CNews, Jean-Edouard parlait de ses problèmes de santé au grand public.

L’état de santé du jeune papa est alarmant. En effet, un double anévrisme n’est pas quelque chose d’anodin. Ce dernier est logé dans sa jambe, juste sous son genou. Alors, si il ne fait rien pour se soigner, il a de fortes chances de mourir d’une embolie pulmonaire. Si il évite ce cas de figure, il pourrait tout aussi bien perdre sa jambe car le caillot de sang se situe en plein milieu de cette dernière. En effet, l’anévrisme a déjà obstrué les deux tiers de ses artères inférieures.

Une nouvelle retentissante pour ses fans

C’est donc le 16 août dernier que Jean-Edouard annonce la nouvelle à ses fans sur les réseaux sociaux. Les réactions ne se font pas attendre. Tout le monde est très inquiet pour lui. Tant et si bien que CNews décide de l’inviter pour que Jean-Edouard détaille cette situation. Lui seul serait en mesure de les rassurer, en s’adressant directement à eux. Car la perspective d’une opération pout le 25 septembre pendant plus ou moins cinq heures n’est vraiment pas réjouissante.

Ainsi, il y a seulement quelques jours, Jean-Edouard raconte qu’il avait compris que quelque chose n’allait pas à la suite de son saut en parachute. À l’atterrissage, il aurait commencé à réaliser qu’il ne pouvait plus se servir de sa jambe gauche comme bon lui semble.

Inquiet de constater que sa jambe gauche est fébrile, Jean-Edouard ne traîne pas et se rend chez des médecins. En effet, il est marié et jeune papa et ne peut pas se permettre de prendre des risques pour sa santé. Sa fille, Victoire, est encore si petite et il ne saurait laisser si tôt celles qu’il aime derrière lui.

Le verdict des médecins de Jean-Edouard est sans appel

En se rendant chez les médecins, il est d’abord envoyé faire des radios. Mais les radios ne montrent rien de bien signifiant. Pour pouvoir établir un diagnostique fiable, Jean-Edouard doit donc passer une IRM. Et ce sont les résultats de l’IRM qui vont mettre un sacré coup au moral de jean-Edouard. En effet, il apprend donc ainsi l’existence de ce double anévrisme au niveau de sa jambe gauche. Et en même temps, il apprend qu’il va devoir se faire opérer pour éviter de subir de lourdes, voire mortelles, conséquences.

Toujours est-il que l’opération que va subir Jean-Edouard n’est pas non plus l’une des plus anodines. Passer plus ou moins cinq heures consécutives dans un bloc opératoire a de quoi inquiéter. Si l’opération se déroule bien, Jean-Edouard sera sauvé. Ensuite, il sera convalescent pendant environ une dizaine de jours. Et enfin, il devra suivre des séances de rééducation. Tout devrait donc rentrer dans l’ordre, petit à petit, à compter du 25 septembre prochain. En attendant, il faut espérer que Jean-Edouard se porte au mieux.

Inquiétude et soulagement, Jean-Edouard avoue avoir peur

Le jeune papa est inquiet et soulagé à la fois. En effet, il est soulagé d’avoir pu faire diagnostiquer à temps son problème d’anévrisme. Cependant, il s’inquiète car c’est un cas rare et dangereux qu’il est en train de vivre. Et par dessus le marché, la mère de son père est morte de ce même anévrisme. Exactement au même endroit que lui, sa grand-mère avait ce double anévrisme. Jean-Edouard indique alors que ce phénomène est souvent héréditaire. Enfin, il est également inquiet car dans son inconscient, il est le prochain sur la liste. En effet, après avoir perdu sa grand-mère, Jean-Edouard perdait son père l’année dernière. Ainsi, il semble se dire que c’est son tour.

Mais que Jean-Edouard se rassure, ce genre d’opération se passe parfaitement bien en général. Les médecins sont certains de leurs gestes. De plus, il est révolu le temps durant lesquels les anesthésies pouvaient nous endormir pour ne plus nous réveiller. Il est tout à fait humain de se poser des questions et ne connaissant pas parfaitement le monde médical, de s’inquiéter. Cependant, Jean-Edouard peut se réjouir d’avoir été diagnostiqué si vite et de pouvoir se faire opérer dans les prochains jours. Ses fans et ses proches l’entourent de leur soutien et attendront patiemment de savoir que sa santé est hors de danger.