Manon et Julien Tanti ont été fortement critiqués par Hugo Clément, le journaliste dénonce aujourd’hui le comportement de Maddy Burciaga et dans le but, comme toujours, de défendre la cause animale. Le jeune homme très engagé a décidé de dénoncer une potentielle supercherie mise au point par la jeune créatrice, en rapport avec les ventes des produits de sa marque de cosmétiques nommée “Mlips Cosmetics ». Hugo Clément, qui vient tout juste de sortir son ouvrage « journal de guerre écologique » est visiblement prêt à tout quand il s’agit de défendre la cause animale.

Hugo Clément

Le compagnon d’Alexandra Rosenfeld a décidé de s’en prendre fortement aux candidats de téléréalité. Il est revenu sur le fait que Manon et Julien Tanti, se rendaient avec leur fils Tiago, dans un parc animalier de Dubaï, il y a environ deux semaines, où tigres, lions et autres animaux sauvages sont en captivité et exposés au public. Ils tenaient alors même un singe en laisse, ce qui a fortement choqué l’ex-journaliste du Petit Journal et de Konbini.

La belle Maddy Burciaga en prend aujourd’hui pour son grade.

En effet, Maddy a récemment mis en place un code promotionnel qui n’est pas passé du tout. Hugo Clément, revient avec une capture d’écran sur les -25% de réduction proposés par la compagne de Benjamin Samat sur le site et expliquait que 25% des bénéfices seraient reversés à la Fondation Brigitte Bardot en entrant le code “Bardot50” au moment du paiement. Et pour illustrer cette promo, la jeune femme a publié une photo d’elle avec un lionceau en captivité. Mais la Fondation n’a fait aucun partenariat avec Maddy et l’a vite fait savoir !

Hugo Clément a également posté une photo de la candidate de téléréalité afin de dénoncer cette publicité mensongère, ce mardi 3 novembre 2020, avec en légende la mention :

« ATTENTION ARNAQUE ! Une influenceuse suivie par plus de 2 millions de personnes (@maddyburciaga) vend du maquillage de sa marque (@mlipscosmetics) en posant avec un lionceau captif et en présentant cela comme un partenariat avec la @fondationbrigittebardot, prétendant lui reverser 25 % des bénéfices” avance Hugo Clément visiblement remonté.

“C’est faux ! La Fondation vient de publier un communiqué (troisième image) indiquant qu’elle n’avait « jamais autorisé une telle exploitation de son nom, pour laquelle elle n’a d’ailleurs jamais été sollicitée ou rémunérée. » balance Hugo Clément.

« La Fondation, qui lutte contre la maltraitance infligée aux animaux, dénonce des « allégations mensongères. Tenter de vendre du rouge à lèvres en utilisant un lionceau et une association de défense des animaux… il fallait oser !” Poursuit le jeune papa.

Alexandra Rosenfeld, la compagne du journaliste est également choquée face à cette action : “Alors elle… Pas de face » lance-t-elle.

David Hallyday, également fervent défenseur de la cause animale a tout autant réagi : “Le monde devient complètement dingue” s’est esclaffé le fils du Taulier, récemment décédé.

Voici la publication sur Twitter de la fondation : “#INTOX. Une ‘influenceuse’, qui se fait appeler ‘Maddy Burciaga’ et se met en scène avec des animaux sauvages (!), tente de propulser sa gamme de cosmétiques en communiquant sur un prétendu partenariat avec la #FBB. La FBB tient à préciser qu’elle n’a jamais autorisé une telle exploitation de son nom et de sa réputation, pour laquelle elle n’a d’ailleurs jamais été sollicitée, ni évidemment rémunérée. Une telle utilisation afin d’assurer la commercialisation de cosmétiques est d’autant plus préjudiciable que ceux-ci ne sont en aucun cas certifiés ‘vegan’.La FBB se réserve le droit d’entamer toutes les poursuites qu’elle jugera nécessaires ».