Hillary Vanderosieren a eu une grosse frayeur ce samedi 3 octobre. En effet, la star de la télé-réalité a été hospitalisée d’urgence à l’hôpital Saint-Antoine à Paris suite à une grosse douleur au ventre. Pour la première fois, elle revient sur cet épisode. Explications.

Un kyste aux ovaires découvert par les médecin

Alors qu’Hillary Vanderosieren passait un soirée avec ses amis, elle a dû se rendre à l’hôpital après de grosses douleurs au ventre. Ce lundi 5 octobre, elle prend la parole et explique ce qu’il s’est vraiment passé : “On était dans un spectacle d’humoriste, tout se passe bien etc. Et là, en sortant du spectacle je sais pas ce qui se passe…Je sais pas comment c’est possible d’avoir eu aussi mal au ventre. Des douleurs comme des contractions continues. (…) Plus j’attendais, plus j’avais mal, c’était de la torture (…). Gio décide d’appeler le 15, je suis pas une douillette, quand j’ai mal quelque part, c’est que j’ai vraiment mal, et que c’est pas de la comédie” commence-t-elle par dire.

Elle poursuit son propos en indiquant qu’elle avait un kyste aux ovaires et que celui-ci s’était fissuré : “j’ai chopé un kist aux ovaires, de 5 cm, c’est énorme 5cm. A n’en plus voir l’autre ovaire… Et du coup ils me disent qu’il va falloir que je me fasse opérer. Du coup ils m’envoient dans un hôpital spécialisé pour l’abdomen. (…) Ils m’analysent, ils voient mon kist, ça me fait mal, c’est une torture. (…) et en fait mon kist s’est fissuré, ce qui a envoyé un liquide dans mon ventre, et c’est ça qui m’a tordue de douleur. Donc là je suis sous calment…” explique-t-elle.

Hillary Vanderosieren peut compter sur le soutien de son chéri

Heureusement pour Hillary Vanderosieren, au petit matin le ventre s’est ramolli et elle a pu éviter de justesse à l’opération. Pour autant, il va falloir faire attention pour que ça ne s’aggrave pas : “Au petit matin, ils regardent, ils me disent qu’on va me faire rentrer chez moi, mais que du coup je dois refaire une échographie parce que si le kist est pas parti ou si j’ai toujours trop mal, bah il faut que j’aille à l’hôpital et du coup on m’opèrera. (…) J’ai toujours mal, mais à voir s’il faut opérer ou pas, donc c’est une affaire à suivre et il faut attendre quelques jours. Donc là, c’est repos”.

Si l’épreuve n’a pas été facile à vivre pour Hillary Vanderosieren, elle ne l’a pas traversée seule : Giovanni Bonamy était présent à ses côtés. D’ailleurs, la jeune femme lui a fait un vibrant hommage sur Instagram : “Cet homme est le plus incroyable au monde. Jamais il me lâche, jamais il m’abandonne, toujours il me soutient. Sa priorité c’est moi et sa famille… Merci mon amour pour tout ce que tu nous apportes et l’amour que tu nous porte“. Une belle preuve d’amour.