L’actrice a marqué l’Histoire en étant la première comédienne noire à remporter la plus prestigieuse récompense qui soit : l’oscar de la meilleure actrice !

C’est en larmes que Halle Berry a fait son discours au moment de récupérer sa statuette. En 2002, la comédienne remporte l’Oscar de la meilleure actrice pour sa brillante performance dans le film A l’ombre de la haine. Mais derrière cette récompense qui peut sembler anodine, Halle Berry a marqué l’histoire à jamais, et ses larmes sont là pour nous le rappeler. Il s’agit en effet, en 2002, de la première actrice de l’Histoire à obtenir cette prestigieuse récompense, sans doute la plus importante pour une personnalité qui évolue dans le cinéma.

Un discours engagé et inspirant

Des sourires, des larmes, Halle Berry ne sait plus sur quel pied danser. Celle qui a fait craquer Michael Jackson sait qu’elle marque l’Histoire. Elle sait que ce moment est inscrit au fer rouge. Elle sait qu’elle débute un mouvement qui, elle l’espère à l’époque, permettra à d’autres actrices noires ou issues de minorité à se faire entendre, à se battre. Car c’est possible.

« Je suis désolée dit-elle au moment de faire son discours. Ce moment est beaucoup plus important que moi. Ce moment est pour Dorothy Dandridge, Lena Horne, Diahann Carroll, ces femmes qui ont fait ce métier avant moi. Cet Oscar est pour toutes les femmes de couleur qui ont maintenant une chance de réussir car une porte s’est ouverte ce soir. Je suis si honorée que l’Académie m’ait choisie pour être ce porte-parole. »

L’actrice a par la suite prouvé que l’Académie avait bien fait de lui offrir cette prestigieuse statuette puisqu’elle a par la suite mené une bien belle carrière, en devenant notamment la star de la saga X-Men ou en participant à des longs métrages ambitieux, comme Cloud Atlas. Mais aujourd’hui, bien des années après cette récompense, Halle Berry regrette que les évolutions ne se fassent pas réellement.

Ce moment était-il important seulement pour elle ?

Si Halle Berry pensait avoir tracé un chemin, aucune autre actrice noire ne l’aura suivi. Et elle s’en désole aujourd’hui.

« Je pensais que Cynthia Erivo (pour Harriet) réussirait l’année dernière. J’ai cru que Ruth Negga avait ses chances en 2016 aussi (pour Loving). Je pensais qu’elles étaient des femmes qui avaient la légitimité, qui auraient pu, qui auraient dû gagner… J’espérais qu’elles gagneraient, mais pourquoi ça ne s’est pas passé comme ça, je n’en sais rien. C’est l’un de mes pires crève-cœurs. Le lendemain, je me suis dit ‘wow, j’ai commencé quelque chose’. Et depuis, de n’avoir personne d’autres… Je me demande encore ‘était-ce un moment important ou était-ce seulement important pour moi ?’. J’ai voulu croire que c’était beaucoup plus important que ça, ça me le semblait en tout cas parce que je savais que d’autres auraient dû être récompensées avant moi et ne l’ont pas été. Juste parce que j’ai gagné une statuette ce jour-là, ne veut vraiment pas dire que comme par magie, le jour suivant, il y avait une place pour moi. Il a fallu que je continue à creuser.«

L’oscar de la meilleure actrice n’a été remporté que par des actrices blanches depuis le sacre de Halle Berry. De Nicole Kidman à Marion Cotillard en passant par Reese Witherspoon et Nathalie Portman, la récompense est allée dans les mains de comédiennes issues de différents pays, mais qui ont pour point commun la couleur de leur peau.

Les actrices noires récompensées en second rôle

S’il y a cependant une catégorie qui ne met pas de côté les actrices noires, c’est bien celle – moins prestigieuse mais cependant très importante – de meilleure actrice dans un second rôle. Ces dernières années, des comédiennes reconnues comme de Jennifer Hudson, Mo’Nique, Octavia Spencer, Lupita Nyong’o, Viola Davis ont été récompensées. Mais parmi le peu d’actrices noires à avoir réussi à obtenir une nomination pour la récompense suprême (et elles sont peu nombreuses) aucune n’a eu l’occasion de monter sur scène.

Halle Berry regrette donc et se demande finalement si elle a réellement lancé quelque chose en étant la première femme noire à obtenir cet Oscar. On espère qu’à l’avenir, elle sera rejoint par bien d’autres et que le cinéma américain ne délaissera pas les actrices de couleur, qui ont autant de choses à dire et à exprimer que les autres.