En 2004, le public a adoré les performances de Grégory Lemarchal. Sur le plateau de la Star Academy, le jeune chanteur a suscité d’autant plus d’applaudissements qu’il était malade, et condamné. Mais tout aurait été orchestré par la production, notamment sa victoire. Une ex-prof balance tout.
Grégory Lemarchal a ému la France entière. Atteint de la maladie de la mucoviscidose, le jeune homme savait qu’il ne lui restait que peu de temps à vivre. Participer à la Star academy lui a permis de réaliser son rêve. Et sortir vainqueur de l’émission était bien au-delà de ses espérances. Une histoire touchante comme on les aime, que la production de TF1 aurait organisé dès le début de cette première saison.

Une ex-prof de l’émission lâche le morceau

Isabelle Charles officiait en tant que prof dans cette première saison de la Star Academy. Elle a confié ce secret aux journalistes du journal La Montagne. Cette révélation intervient juste après la diffusion d’un biopic sur le jeune chanteur. Le lundi 7 septembre 2020, la chaîne TF1 diffusait en effet Pourquoi je vis, un téléfilm qui retraçait la vie de Grégory Lemarchal. L’ancien compagnon de Karine Ferri s’était éteint 3 ans après sa participation dans le programme, en 2007.

Pour Isabelle Charles, il était “assez évident” que Grégory Lemarchal allait devenir la grande star de cette saison si particulière. “En faisant son casting de départ, la production pouvait tout à fait choisir quel serait son quatuor final. Vous engagez Grégory et, ensuite, ceux qui vont aller en face de lui, affirme-t-elle. Au lieu de recruter une Céline Dion anonyme, cela existe, ils ont pris une Lucie ou un Mathieu qui avaient du talent, mais pas autant que Grégory…”

La chanteuse lyrique de 51 ans détaille ensuite ce qui pourrait s’apparenter à des manigances de la part de la production. Celle-ci aurait en effet pesé de tout son poids dans les nominations. “Encore plus concret : quand un mois avant la fin, nous avons voulu nominer Lucie parce qu’elle n’avait pas fait une bonne évaluation, la prod’ s’y est opposée, se souvient-elle. Ils la voulaient face à Grégory à la fin et c’est ce qui s’est produit.” Elle met quand même un holà : “Cela dit, c’est la seule fois qu’ils sont intervenus ainsi.”

Isabelle Charles avoue être très déçue et insatisfaite par la télé-réalité : “il n’y a plus rien de réel“. “Ce que je subodorais. Il est facile de scénariser les choses en choisissant de montrer les personnes sous un angle plutôt qu’un autre. Cela m’effrayait, mais j’ai été épargnée, car il était difficile de dénaturer mon côté franc et authentique, reconnait-t-elle. J’ai même été déçue de ne pas refaire une deuxième saison, car l’année d’après, ils ont tout changé.” TF1 n’a pas encore réagit à ces accusations qui ont surpris de nombreux fans de l’émission.