Depuis 2015, Grégoire Bonnet incarne Philippe dans Scènes de ménages, Son personnage est un pharmacien avide l’argent, et ce cliché a quelques peu vexé l’Ordre des pharmaciens qui a même fait la démarche d’envoyer plusieurs lettres à la chaîne M6.

Créés après aura fallu du temps pour que ce couple soit accepté à l’écran et qu’il réussisse à se faire une place dans le cœur du public. Grégoire Bonnet et Amélie Etasse sont aujourd’hui des piliers de Scènes de ménages. Ils y incarnent Philippe, pharmacien quinquagénaire et sa compagne Camille, la trentaine.

En 2015, Grégoire Bonnet est arrivé dans la série de M6 et a rapidement agacé le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Ce dernier a envoyé une lettre à M6 pour se plaindre de son personnage, qui remettrait en cause l’image de la profession : « Certains propos, et plus largement certains sketchs, dévalorisent, voire ridiculisent la profession de pharmacien, s’étaient indignés les membres de l’Ordre. En véhiculant ainsi une image négative et dévalorisante du pharmacien d’officine, ces scènes risquent d’altérer la perception du public envers un professionnel de qualité et consciencieux, dont la vocation est d’apporter quotidiennement son expertise au service des patients et de la santé publique. » Mais M6 tout comme le comédien, se sont alors montrés assez insensibles à ces mots.

ce mercredi 23 septembre, Grégoire Bonnet a été Invité dans le Buzz TV du Figaro et il s’est expliqué sur cette polémique.

Un seconde lettre a été envoyée à la chaîne, qui n’a d’ailleurs pas eu plus d’effet que la première.

L’Ordre des pharmaciens critique fortement le comédien mais ce dernier assure qu’il n’a pas eu de soucis avec les professionnels qu’il a croisés.

Il affirme s’entendre parfaitement avec son pharmacien de quartier qui n’a jamais pris la mouche « Je connais des pharmaciens, des employés, qui m’ont dit : “Mais c’est sain, un espace comme ça”, a-t-il assuré. Les gens savent, quand même, que c’est de la fiction. » Grégoire Bonnet a également tenu à préciser que son personnage se moquait davantage des personnes riches que de la profession en elle-même : « Ce que je joue, c’est quelqu’un qui a une grosse pharmacie, a-t-il rappelé. Il a beaucoup d’argent. Je ne parle pas des petits pharmaciens de province qui ont des difficultés et pour qui j’ai la plus grande estime. C’est une caricature. C’est drôle, ce n’est pas vrai. » affirme-t-il.

Grégoire Bonnet considère son rôle ainsi : « C’est une caricature de quelqu’un qui a beaucoup d’argent et qui est un peu… Moi ça m’amusait, à l’époque où les gens détestaient Sarkozy, de me mettre dans les pas de la caricature de Sarkozy, a-t-il expliqué dans le Buzz TV. Le bling-bling, le m’as-tu vu, tout ça, ça m’amusait. Comme ça m’amuse aussi maintenant d’être dans les pas des LGBT, du féminisme et tout ça. Ça m’amuse d’être dans l’air du temps. J’aime bien être détesté en fait, je crois ! » Le comédien aime jouer des personnages détestables afin de faire rire : « J’aime bien avoir des défauts, c’est ça qui est drôle je trouve. »

Mais certains téléspectateurs font encore l’amalgame entre le comédien et l’homme, ce qui pourrait lui jouer des tours. IL joue également le rôle d’un pharmacien dans Nina …